AG CALI 3 NOV 2021

à vos agendas.

L'assemblée générale de l'association aura lieu le mercredi 3 novembre à Ouessant. (salle polyvalente)

A cette occasion CALI organise plusieurs rendez-vous autour du livre (vide-grenier – lectures, projections commentées – dédicaces libres, lecture augmentée)

des rendez-vous autour d’un café, (quand vous voulez) ou autre spécialité ( sur inscription)

pour nous rejoindre : fiche en pdf – BENEVOLES ADHESION CALI 2022 

fiche en open office fiche BENEVOLES CALI 2022

ordre du jour : rapport moral, rapport d’activités, rapport financier, préparation des projets 2022 : résidences, salon, évènements, Archipel des lettres, publications, animations, réflexions, question diverses.

les animations sont ouvertes à tous, pour voter les adhérents doivent être à jour de leur cotisation.

Ian Borthwick – Au coeur de la fougère

Un auteur insulaire,

Reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes du rugby international, Ian Borthwick est un journaliste et écrivain franco-néo-zélandais qui signe depuis trente-cinq ans dans tous les grands titres des presses française et anglo-saxonne. Originaire de Christchurch, élevé dans le culte des All Blacks, après avoir appris la langue française dans les universités de Canterbury et d’Auckland, à vingt-quatre ans il décide de s’installer à Paris. C’est ici qu’il démarre sa carrière journalistique, signant d’abord pour Midi-Olympique et Libération, avant d’enchaîner comme chroniqueur au Monde, consultant à RTL et TF1, créateur et rédacteur en chef des mensuels Quinze Mag et Le Monde du Rugby avant de passer quinze années comme Grand Reporter à L’Équipe. Grâce à sa double culture, il apporte un regard et des connaissances uniques sur les secrets de la plus grande équipe de tous les temps. Et sur Aotearoa, cette terre majestueuse et mystérieuse qui l’a fait naître.
Vétéran de plus de 500 matches internationaux, ancien pigiste de l’agence Gamma, Ian Borthwick est l’auteur de plusieurs livres indispensables sur les All Blacks, dont France – All Blacks, 100 ans de rencontres (Au vent des îles, 2006, réédité en 2013) ou All Blacks, au coeur de la magie noire (Hugo Sport, 2016). Habitué des ondes et des plateaux télé en France comme en Nouvelle-Zélande, pendant quatre ans, de 2012 à 2016, il fut conseiller du président au Racing 92. Consultant rugby international sur RTL, commentateur occasionnel de rencontres sur TV5 Monde ou pour le compte de World Rugby, depuis 2012, tous les ans, Ian Borthwick co-écrit l’annuaire Le Livre d’or du rugby (éditions Solar).

UN LIVRE,Au coeur de la fougère – Voyage sur la terre des All Blacks

L’un est un journaliste internationalement reconnu dans le monde du rugby; l’autre exerce ses talents dans les arts du théâtre et de l’image. Ian Borthwick et Vincent Fernandel ne se connaissent pas encore lorsqu’un producteur leur confie les commandes d’un documentaire sur les All Blacks. Le défi : comprendre pourquoi depuis plus d’un siècle la mythique équipe de rugby néo-zélandaise domine le rugby mondial. Ian et Vincent s’envolent alors pour la terre même des joueurs, la Nouvelle-Zélande, où ils entreprennent un road trip haut en couleur, à la recherche de la clé du mystère. Au fil des nombreux kilomètres parcourus sur les routes spectaculaires d’Aotearoa, une authentique amitié se noue entre les deux hommes, enrichie par d’inoubliables rencontres : légendes du rugby, personnages loufoques, paysages magnétiques… De tous ces souvenirs, des clichés pris et des lignes rédigées, naît Au coeur de la fougère, un ouvrage aussi instructif qu’émouvant, poétique et drôle, intime, universel et terriblement humain.

UN editeur,  aU VENT DES ILES

Fondée en 1990 à Tahiti en Polynésie française, Au vent des îles publie des auteurs du grand Pacifique et des ouvrages relatifs à l’Océanie. Région vaste et lointaine, méconnue quand elle n’est pas simplement fantasmée. Nos auteurs, résolument ancrés sur leur île mais façonnés par une histoire commune, imprègnent leurs écrits d’une ambition partagée: donner à lire l’Océanie autrement.

Les voyageurs européens ont longtemps été les seuls à livrer leur version des îles et des mers du Pacifique. Leurs récits ont contribué à graver dans les imaginaires des lecteurs des images d’Épinal, qui peinent, plusieurs décennies ou siècles plus tard, à s’estomper. Pourtant, depuis le milieu du 20e siècle et plus encore depuis les années 1970, sur fond d’émancipation et de renouveau culturels, une génération d’auteurs locaux a émergé. Leur littérature imprime un souffle nouveau, une autre version de l’histoire et de la vie océaniennes.

à découvrir au Salon du livre insulaire du 13 au 16 juillet.

et en ligne un interview sur la 1ère.

 

https://la1ere.francetvinfo.fr/video-a-la-1ere-page-ian-borthwick-1034383.html

 

Présentation des éditeurs et auteurs – Salon 2021

Salon du livre insulaire 2021.  Présentation des maisons d’éditions, des auteurs au salon.

(mise à jour définitive au 3 juillet.)

Des écrivains mis à l’honneur cette année, des auteurs en résidence,  des éditeurs des îles seront mis en  valeur à Ouessant pendant le salon du livre insulaire du 13 au 16 juillet. De retour dans le gymnase pour disposer d’un bel espace et de belles conditions pour les écrivains et le public, le salon reçoit près d’une quarantaine d’éditeurs et une centaine d’écrivains liés à l’insularité réelle ou imaginaire. À la salle polyvalente le programme  : de l’île inaccessible à l’île mystérieuse se déclinera 3 table-rondes scientifiques, une île verte, plusieurs lectures poétiques , 3 conférences historiques et littéraires, une vingtaine de cafés littéraires, un film d’animation pour enfant… voir aussi la page du programme complet.

Le salon est gratuit. Les gestes sanitaires sont garantis et l’imaginaire des îles à votre portée.

Invités de l’édition 2021 : à l’affiche /         #de l’île inaccessible et mystérieuse

Albiana. Editeurs de Corse – Bernard Biancarelli – Invité d’honneur 2021

Créée en 1983, la maison d’édition Albiana a longuement arpenté les chemins de la création et de la connaissance en Corse pour présenter aujourd’hui un catalogue riche de près de huit cents titres, le plus fourni de toutes les éditions insulaires. Résolument régionaliste et généraliste, elle a mené deux combats éditoriaux d’importance, celui de l’appui à la langue corse, à la transmission et à la généralisation de la culture insulaire et celui de l’ouverture au monde. Elle couvre ainsi les champs de l’édition scientifique et patrimoniale, les champs de la création littéraire (romans, nouvelles, poésie) et artistique (photo, arts, peinture, musique), les champs de l’édition de loisir (cuisine, randonnée, nature), celui de l’édition pour la jeunesse.

~ Bernard Biancarelli – Lien avec l’insularité : éditeurs de Corse – https://www.albiana.fr

~ Exposition à découvrir James Boswell, le découvreur de la Corse.

Au vent des îles – Polynésie – Ian Brotwick-Invité d’honneur 2021

Fondée en 1990 à Tahiti en Polynésie française, » Au vent des îles  » publie des auteurs du grand Pacifique et des ouvrages relatifs à l’Océanie. Région vaste et lointaine, méconnue quand elle n’est pas simplement fantasmée. Nos auteurs, résolument ancrés sur leur île mais façonnés par une histoire commune, imprègnent leurs écrits d’une ambition partagée : donner à lire l’Océanie autrement. Leur littérature imprime un souffle nouveau, une autre version de l’histoire et de la vie océaniennes. Qu’ils écrivent en anglais, en français voire en langue vernaculaire, ces plumes du Pacifique dressent un portrait sans concession du Pacifique et distillent dans leurs écrits leur culture et leur identité. Pétries d’oralité et de références culturelles ou historiques locales, ces littératures, foisonnantes et diverses, n’en demeurent pas moins accessibles au plus grand nombre. Depuis plus de trente ans, Au vent des îles oeuvre au rayonnement de ces littératures océaniennes. Nous voulons avant tout partager et transmettre, au-delà des mers, une culture dont les fondements et les modes de penser le monde (peuplement, migrations, respect et attachement à la terre des ancêtres, etc.) éclairent les grands enjeux contemporains sur la scène internationale. C’est dans cette perspective que nous avons créé un catalogue – en langue française pour l’essentiel – riche de plus de deux cents titres, étayé au fil des ans de traductions des plus grands auteurs anglophones de la région.

~ Ecrivain Invité : Ian Brotwick Responsable du stand : Claire Darfeuille– Lien avec l’insularité : Maison d’édition implantée à Tahiti, dont la ligne éditoriale est orientée sur l’Océanie. Plusieurs rendez-vous pendant le salon au café littéaire et en dédicaces. https://www.auventdesiles.pf/qui-sommes-nous/

 

James Noël – Haïti – Invité d’honneur 2021

Un chemin insulaire parsemé des poèmes de James. C’était il y a 15 ans, James Noël était venu au salon du livre insulaire de Ouessant, pour la première fois. Pour le bicentenaire sous les auspices de Toussaint Louverture, sans doute. Car James est insulaire d’Haïti, une île de littéraires que nous avons toujours à cœur de faire connaître. Jeune auteur haïtien, il a fait son chemin littéraire depuis son île et fait partie aujourd’hui des poètes reconnus sur la place francophone. il a plus d’une plume à son arc, poésie, essai, comédien, directeur de revue littéraire, un artiste généreux . Le salon est heureux de le recevoir pour faire découvrir son œuvre littéraire mais aussi pour découvrir grâce à lui les auteurs insulaires, exilés ou pas, qu’il publie .

~ Écrivain Invité : James Noël poète et Directeur de la revue Intranqu’illité et Pascale Monnin, directrice artistique de la revue. Lien avec l’insularité : Haïti. Revue littéraire insulaire. Plusieurs rendez-vous au programme.1er Café littéraire mardi 13 juillet à 11h30 à l’ouverture du salon.

Hervé Hamon – Auteur du Dictionnaire amoureux des îles- Invité d’honneur 2021

Hervé Hamon nous fait l’amitié de venir à la rencontre des lecteurs du salon du livre insulaire 2021, pour la publication de son Dictionnaire amoureux des îles. La première fois c’était son « Abeille d’Ouessant »,  paru en 1999 qui nous avait séduit, tant son intimité avec la vérité de la sentinelle Ouessant avait plu au public. Les deux s’y répondent comme une résonance lointaine mais familièrement profonde, car comment parler des îles quand on est breton sans évoquer celles de la mer d’Iroise.

————–

L’accessibilité des îles. Mariannick Lamy – Giner – présidente des Tables-rondes 2021.

Annick Lamy-Giner : maîtresse de conférences-HDR à l’université de La Réunion, rattachée au Laboratoire O.I.E.S (Océan Indien, Espaces et Sociétés). Ses recherches embrassent, entre autres, les questions inhérentes à l’accessibilité et l’insularité. Directrice de publication de la revue Carnets de Recherches de l’océan Indien.

Louis Brigand (intervenant): Enseignant-chercheur, CNRS-UMR Maître de conférences de géographie à l’Université de Bretagne Occidentale (UBO), rattaché au laboratoire LETG (Littoral, environnement, télédétection, géomatique). Ses recherches portent sur les îles du Ponant depuis plus de 20 ans. Ces travaux de recherche sont menés sur le thème des usages, de la protection et de la gestion des îles.

Cécile Faliès (intervenante): Maîtresse de conférence de géographie à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne dont elle est la vice-présidente – commission chargée de la recherche -, rattachée au laboratoire PRODIG (Pôle de Recherche pour l’Organisation et la Diffusion de l’Information Géographique). Ses recherches portent sur l’articulation des espaces entre l’urbain et le rural, s’intéressant notamment à la production d’espaces ouverts ou d’espaces marginalisés.

Denis Palluel (témoin) : maire d’Ouessant, Président de l’association des Iles du Ponant

Dominique Martin-Ferrari (intervenante) : journaliste, documentariste et productrice française. Elle dirige la revue Métamorphose Outremers et se centre sur le renouvellement des îles, notamment en termes de développement durable.

Frédéric Bertrant (intervenant) : professeur des universités à Paris Sorbonne, rattaché au laboratoire PRODIG (Pôle de Recherche pour l’Organisation et la Diffusion de l’Information Géographique) spécialiste en biogéomorphologie littorale et en gestion des risques environnementaux. Ses recherches portent sur les interactions nature-société dans l’analyse et la gestion des risques côtiers.

Loïc Andro (témoin) : Dirigeant responsable chez Finist’Air. A la tête d’une entreprise de transport qui gère depuis quarante ans la liaison entre Brest et l’île d’Ouessant. C’est la liaison la plus courte d’Europe. La Finist’Air opère uniquement des liaisons aériennes à échelle régionale.

à préciser un intervenant de la Compagnie maritime Penn ar Bed.

les tables-rondes sont pilotées par Pauline Jezequel. voir le programme complet ici

————–

Gilbert David – L’île verte 2021

Gilbert David est Directeur de Recherche à l’IRD à Montpaellier. Géographe des îles et anime depuis 2002 la question scientifique au salon du livre insulaire. Membre du jury du prix du livre insulaire, auteur de conférences et de contributions dans la revue L’archipel des Lettres, intitulée « La Saga de l’île verte ». »

Lien avec l’insularité : conférence vendredi 16 juillet à 15 h 00 : l’île verte nous conduit sur les chemins de l’île d’Haîti et le développement es pêches. https://cv.archives-ouvertes.fr/gilbert-david

—————-

île mystérieuse lectures et autres cabinets de curiosité

 

 

Henry Le Bal, écrivain invité lecture

Henry Le Bal est écrivain et dramaturge. Ses attaches familiales l'ont conduit à écrire l'hiver à Ouessant plusieurs de ses romans et pièces de théâtre. Son œuvre littéraire et notamment poétique est inspiré de la partie poétique et spirituelle de l'insularité, comme L'île Nue (Ed. Palantines 2011). Son dernier ouvrage « Les Masures de l'âme» paru aux Editions Coop Breizh 2020, dialogue théâtralisé donnera lieu à une lecture avec projection des photographies de Thierry Becouarn ;

Lien avec l'insularité : lecture mercredi 14 juillet à 18 h 00 :Ouessant mystérieux et inconnu. Mercredi 14 juillet à 18 h (salle polyvalente)
Fabrice Reymond, Écrivain invité lecture

Fabrice Reymond est écrivain et artiste. Il a étudié la théologie à l’université de Strasbourg. De 1993 et 1998 il réalise des documentaires pour France Culture. Entre 1999 et 2002 il fait le post diplôme de Lyon et participe à la programmation de l’espace alternatif Public.
Il a co-dirigé Art conceptuel : une antologie en 2008.
Il est l’auteur de Nescafer.dvd édité aux Laboratoires d’Aubervilliers en 2002, d’Anabase en 2009, de Canopée en 2012, de L’eau se rappelle la cascade en 2015 aux éditions Mix, et de A l’opéra derrière un poteau en 2015 chez post-éditions. Seul ou en collaboration il adapte régulièrement ses textes sous forme de film, de performance ou d’exposition. 
Fabrice Reymond propose au public une conférence lecture augmentée : « de la ville d'Ys au barrage des trois gorges, l'île inverse » le jeudi 15 juillet à 18 h (salle polyvalente)

Lien avec l'insularité : résidence d'écriture à Ouessant pour Angèle et le coyotte (sémaphore 2018) http://fabrice.reymond.free.fr/site/Pages/Cascade.html

Descriptif à venir lecture avec James Noël le vendredi 16 juillet 18h
Aurélia Coulaty, Écrivain invité lecture littérature jeunesse le jeudi 15 juillet 14h voir plus loin
Hervé Torchet, Conférencier Les éditions de la Pérenne. 

Hervé Torchet, né le 3 novembre 1964, est un historien médiéviste et paléographe français, spécialisé dans la publication de documents-sources et d'ouvrages sur l'histoire de la Bretagne au Moyen Âge et sous la Renaissance. Hervé Torchet a, en outre, fait publier un texte de Jean Chauvel, diplomate et poète français originaire du Finistère, collaborateur d'Alexis Léger (alias Saint-John Perse), lequel évoque ses débuts de carrière diplomatique en compagnie du futur prix Nobel de littérature. Ce texte a été publié par la Revue des Deux Mondes.

Lien avec l'insularité : Hervé Torchet. 
Conférence au salon le jeudi 15 juillet sur « Les îles du Finistère.  Du légendaire à l'histoire. » http://www.laperenne-zine.com


 

 

 îles de Bretagne et des alentours de la France continentale

Association Naturaliste de Ouessant. Depuis sa création en 2009, l’association est ouverte à tous les amoureux de la nature ouessantine et molénaise, amateurs ou professionnels, passionnés par les oiseaux, les plantes ou les insectes. Une revue annuelle : depuis 2010, Natur Eusa fait le bilan des observations ornithologiques passées, espèces remarquables ou communes, publie des articles de synthèse, sur la flore de l’archipel, les lichens, les araignées… Des prospections en mer. Chaque année l’ANO organise des prospections en mer, réservées à ses adhérents, pour observer les oiseaux et les mammifères marins au large de Ouessant et Molène. Une association référente. L’ANO a participé aux réunions du Parc Naturel Régional d’Armorique pour l’élaboration du Document d’Objectifs du site Natura 2000, contribue au programme FAME, ainsi qu’à un compte d’anatidés, de limicoles, à la mi-janvier pour Westlands.

~ ano-ouessant.com – Lien avec l’insularité : Ouessant, Molène.

Les îliennes.

Maison d’édition basée à Ouessant, dédiée aux cultures insulaires.

 www.lesiliennes.com– responsables Hélène Prigent. Lien avec l’insularité : Ouessant.

 

Le Grand Large

Le Grand Large est une maison d’édition et de distribution créée en 2004. Elle a recours aux nouvelles technologies en plus des circuits traditionnels pour diffuser des auteurs et des textes qui vous séduiront. Ses activités sont essentiellement tournées vers les œuvres littéraires mais les supports peuvent varier à l’infini allant du livre, bien sûr, au film, ou aux enregistrements sonores que vous pourrez télécharger

~Didier Sébilo –www.legrandlarge.fr Lien avec l’insularité : neveu de ouessantins

Éditions isabelle sauvage

Les éditions Isabelle Sauvage, fondées en 2002, sont installées dans les monts d’Arrée, à Plounéour-Ménez, et comptent aujourd’hui plus d’une centaine de titres au catalogue. Que ce soit dans les livres d’artistes imprimés à l’atelier — aux formes toujours différentes pour tenter de rendre l’unique de chaque rencontre — ou dans les livres des éditions « courantes », toujours, ce sont des gestes, des voix, des regards proposés en poésie, en littérature, hors des catégories trop définies : au pluriel de ces singuliers — souvent au féminin. En juin 2020 a paru le recueil « Proëlla »,  d’Erwann Rougé, suite de poèmes où « chants et contre-chants ponctuent les heures d’une nuit fragile, à la fois marine et terrestre, éclairée par des éclats de poèmes brefs et incisifs qui incitent à garder en soi le souvenir de ceux qui reposent sous l’écume, sans nom, sans sépulture, sans linceul », pour reprendre les mots de Jacques Josse à son propos.
~Lien avec l’insularité : Ouvrage Proëlla d’Erwann Rougé https://editionsisabellesauvage.fr 

Editions Voltije. André Jolivet.

Gwenaëlle Abolivier

Tu m’avais dit Ouessant, est le titre de ce récit inspiré de la résidence de Gwenaelle Abolivier publié cette année en édition de poche.

~ Gwenaelle Aboliver en dédicace pendant le salon . Lien avec l’insularité : un ouvrage inspiré de Ouessant suite à une résidence au sémaphore du Créac’h en 2015. https://gwenaelleabolivier.wordpress.com/

Sébastien Monod

D’origine ouessantine par ses arrière-grands-parents paternels, Sébastien Monod vit à Rouen depuis l’âge de six ans. Après ses études (cinéma, langues étrangères et communication), il a commencé sa carrière dans le journalisme avant de se consacrer totalement à l’écriture. Organisateur de lectures dans des lieux inédits et d’événements en lien avec la littérature, il aime s’isoler dans des lieux atypiques pour écrire. C’est ainsi qu’il a passé trois mois au Sémaphore du Créac’h durant l’été 2015.
Il a publié quatorze romans, plusieurs nouvelles, trois livres de photos ainsi qu’un essai consacré à l’acteur Montgomery Clift, auréolé de prix et d’articles élogieux dans les médias. Sa prochaine publication sera un essai sur le chanteur Étienne Daho, avec sa participation. Coédité par Médiapop et Chicmédias, il paraîtra en novembre prochain. Sébastien travaille actuellement sur un nouveau roman qui voguera sur les mers et les îles au XVIIe siècle, roman pour lequel il a reçu une bourse de création..

~ Sébastien Monod en dédicace pendant le salon . Lien avec l’insularité : Ancien résident au sémaphore en 2015  ayant des origines à Ouessant et ayant écrit un roman se déroulant sur l’île. : https://sebastienmonod.com 

Hervé Bellec

Pendant quelques semaines, Hervé Bellec s’est retiré dans le Phare de l’île Wrac’h à Lilia sur la côte du Finistère Nord en face de l’île vierge. Le décor est grandiose, une île cernée par l’eau de toute part par l’eau et les vents. Le temps est infini, loin des hommes et de la civilisation. Récit accompagné des estampes de Jean-Pierre Blaise.

~Hervé Bellec Lien avec l’insularité : « île Wrac’h. Editions Ouest-France. Avril 2021. hervé.bellec@orange.fr

Éditions Palémon.

Installées à Quimper, les éditions du Palémon ont toujours affirmées leur volonté de mettre à la portée de tous le livre régional , en éditant principalement des ouvrages en format de poche.

~ Romans policiers sur les îles . En dédicace Françoise Le Mer et Pierre Pouchairet.  https://www.palemon.fr/

Jean- Pierre Boulic.

Installé en Pays d’Iroise, Jean-Pierre BOULIC a publié une bonne trentaine de recueils (dont 6 bilingues français-breton, inspirés par Ouessant et les rivages de la Mer d’Iroise). Collabore régulièrement avec graveurs, peintres et musiciens. Pour l’ensemble de son œuvre, a reçu en 2010, le Grand Prix Louis Montalte de la Société des Gens de lettres et, en 2014, le Prix Yves Cosson de Poésie de l’Académie littéraire de Bretagne et des Pays de la Loire.

~  Jean Pierre Boulic, Lien avec l’insularité, ouvrages de poésie liés à Ouessant et la mer d’Iroise. http://perso.numericable.fr/npodt

Atelier des noyers

L’Atelier des Noyers depuis 2016, propose à des créateurs (auteurs et illustrateurs) de relever le défi de jouer ensemble la partition de l’émotion de la première rencontre : autour d’un texte ou d’un univers graphique. La collection a démarré avec trois univers : Carnets de philosophie, Carnets de Vie, Carnets de Couleurs, complétés ensuite par d’autres axes. À ce jour, nous avons publié une soixantaine de titres. Plusieurs ouvrages sont en lien avec l’insularité

~ Site Internet : www.atelierdesnoyers.fr – Présents sur le stand  auteurs et plasticiens : Olivier Delbard, Claire Delbard, Allan Ryan, Matthieu Louvrier . Lien avec l’insularité : Âme papier Gris de Payne, Le dernier voyage du grand elfe.

René Moniot-Beaumont

Littérature de la mer, et royaume de Patagonie.

Jean-Paul Ziegler

« J’ai beaucoup écrit dans ma vie professionnelle, pendant plus de quarante ans, comme travailleur social, psychosociologue et sociologue (éducateur spécialisé ayant exercé auprès de divers publics, cadre, formateur, directeur de formation, consultant). Je suis né en Alsace et ai travaillé dans l’Est de la France (environ vingt ans), puis en région parisienne avant d’occuper le poste de directeur de l’IRTS de Bretagne (Rennes) avant ma retraite. J’ai rédigé de nombreuses monographies, des rapports d’enquêtes et des récits de toutes sortes. J’ai écouté mille détresses et mille espoirs d’êtres humains de tous âges dont j’ai beaucoup appris. C’est avec ma sensibilité personnelle, mon intérêt pour l’Île-de-Sein, mais aussi cette expérience professionnelle que j’ai écrit ce livre d’immersion dans un autre monde que le mien. Je m’intéresse aussi au monde paysan, à l’histoire de l’agriculture en Alsace et en Bretagne, aux personnes âgées et aux modes de prise en charge des plus fragiles ainsi qu’aux îles de la pointe de Bretagne. »

~ Lien à l’insularité : « Journal d’un hiver à l’île de Sein » autoédition, en dédicace sur le salon. 

Parc Naturel Régional d’Armorique

Partenaire depuis 1999, le parc Naturel régional d’Armorique soutient par une dotation financière le prix sciences du Prix du Livre insulaire. Cette année il présente un ouvrage sur Ouessant de Julien Amic (Editions Glénat).  Julien Amic est un photographe passionné par tous les aspects du monde marin et insulaire. De formation scientifique, c’est aussi un naturaliste spécialisé dans les oiseaux marins et les cétacés. Engagé, il est impliqué depuis de nombreuses années dans la préservation de notre belle planète, avec une volonté de sensibiliser chacun d’entre nous à la beauté et la fragilité du milieu dans lequel nous évoluons.

~ Julien Amic en dédicace les 14 et 15 juillet. https://www.pnr-armorique.fr/

Editions Petra

Éditeur de sciences humaines, les éditions Petra proposent une quarantaine d’ouvrages liées à l’insularité. Des îles : Collection dirigée par Éric Fougère Les îles existent-elles ? Y a-t-il une insularité qu’on pourrait poser contre, ou du moins devant les continents ? La Terre est-elle devenue si globale et si planétaire que nulle exception ne peut plus s’y rencontrer ? L’île est-elle encore une singularité terrestre au sein des masses conti­nentales et du vide océanique ? Est-elle un observatoire ? Ou n’est-elle plus qu’un conservatoire ? Une réplique ? Une relique ? Autant de questions que cette collection des éditions Pétra souhaiterait voir abordées par des essais, dans un souci d’exactitude et d’ouverture (à l’encontre d’insularités réputées flottantes ou closes) attentif au mineur aussi bien qu’à la nuance, en anthropologie, géographie, littérature, histoire, ou sociologie.

~ Plusieurs auteurs en dédicaces sur le stand pendant le salon : Isabelle Hoarau, Jean-Paul Le Bihan, Mathieu Evrard, Léa Dubreuil. https://www.editionspetra.fr/

Joëlle Varenne, éditions Médiapop

Née en 1982, Joëlle Varenne a étudié le cinéma et le théâtre. Après la réalisation de courts-métrages et l’assistanat mise en scène, elle se consacre à l’écriture. Elle a publié un premier roman en 2019, Fårö, une nuit avec Ingmar Bergman (Balland), récit d’une rencontre avec le cinéaste.

~ Lien avec l’insularité son roman « Isola » https://mediapop-editions.fr

L’âme vagabonde . Françoise Sylvestre

Auteure et éditrice d’ouvrages exclusivement insulaires et maritimes.  « Au 27 mai sort aux Éditions Transboréal mon dernier ouvrage : La ronde des phares,  Petites lueurs sur les caps, les finistères et leurs sentinelles. Collection « Petite philosophie du voyage » chez Trans-boréal – Le parfum des îles, Petite rêverie sur les atolls et les archipels -Robert Louis Stevenson, Les chemins de la liberté – et avec ma collection, éditée à L’âme vagabonde, Patrick Serc pour illustrateur, de cartes poétiques : – Ouessant, l’île aux moutons – Groix, l’île aux « greks » – Izenah, l’île aux moines, Arran, l’Écosse en miniature

Éditions Georama Porspoder.

Fondée à brest en 1999, les éditions Georama sont, à l'image des auteurs qui en nourrissent le fonds, l'héritage d'années de voyages, de reportages, de conférences et de missions à travers les six continents. Entre récits, albums documentaires, littérature ou coup de cœur, le catalogue se veut un reflet instinctif et sensible du monde dans sa diversité.

- Lien avec l'insularité : un ouvrage sur Ouessant. Didier Labouche  www.georama.fr

Océane Madeleine

Née en 1980 à la Roche Saint-Secret (Drôme), Océane Madelaine est céramiste et écrivain. Elle grandit à la marge, dans une ferme de l’Aude, au contact de la terre, des bêtes et des livres. Après des études de Lettres Modernes à Toulouse et à Paris et deux nouvelles nominées au Prix du Jeune Ecrivain, elle découvre la céramique. Séduite par la matière simple et puissante de l’argile, elle décide de se former à ce métier. Elle installe son premier atelier en 2010 dans les Corbières, en pleine garrigue, où elle mène de front la pratique de l’écriture et de la céramique. D’argile et de feu, son premier roman, paru en janvier 2015, rend hommage à cet univers potier qu’elle connaît bien. Il s’inspire notamment de la vie de la potière Marie Talbot qui travailla à la Borne au 19ème siècle, à travers une écriture qui se veut matérielle et sensorielle. Depuis 2016, Océane Madelaine vit et travaille dans le Finistère, face à l’île d’Ouessant. Son atelier se situe dans un hameau entre les Blancs Sablons et la plage de Kerhornou, où les passages de la Penn Ar Bed rythment ses journées. C’est là qu’elle achèvera son deuxième roman, L’anse des coquelicots, entamé dans la garrigue du sud. L’ensemble du roman se passe sur une île imaginaire, Favitas, qui résonne avec une certaine sensation d’insularité, de joie, de retrait et de marge vécue par l’écrivaine durant son enfance, et qui la poursuit depuis, comme un espace intérieur et puissant.

Lien avec l’insularité : Mon deuxième roman « L’anse des coquelicots », publié aux Editions des Busclats, se passe sur une île imaginaire, Favitas. www.oceanemadelaine.com

îles de l’Outre-mer, Réunion, Maurice ,Océan Indien,

Association « Fortunes de mer calédoniennes »

Référent en archéologie sous-marine, l’association « Fortunes de mer calédoniennes », créée en 1984, a pour objet de rechercher, d’identifier et d’expertiser les biens culturels maritimes calédoniens. Elle comprend actuellement une vingtaine de membres et une dizaine ont participé à l’écriture de notre livre « 50 Naufrages en Nouvelle-Calédonie ». Les objets archéologiques, issues de nos campagnes de fouilles sous-marine, sont traités, puis exposés au Musée maritime de Nouvelle-Calédonie à Nouméa.  2011 / « Le destin tragique de la Monique » / A. Le Breüs / 93 p / 2 000 ex – 2017 / « Un trois-mâts pour Nouméa en 1873 : le Tacite » / Collectif / 104 p / 1 500 ex

~ Lien avec l’insularité : Nouvelle-Calédonie

Association Eaux-Fortes.

Le projet “Terre-neuvas, le legs de Maurice et Émile” est composé de deux parties. La première est culturelle. Elle comprend une exposition de photographies amateur de la grande pêche sur les bancs de Terre-neuve et l’édition d’un livre. La deuxième partie est une vulgarisation scientifique soutenue par le physicien et écrivain Bill François. Un deuxième livre a été édité “Tørsk” . L’ensemble du projet a été retenu par le Ministère de la Culture via la préfecture, par la Collectivité Territoriale et l’Université de Bretagne Occidentale dans le cadre de la candidature de l’archipel au patrimoine mondial de l’Unesco. L’exposition et les livres commencent une tournée au Canada francophone dès juillet 2021. Bill François propose une autre vision du monde marin et nous accompagne avec son livre “L’éloquence de la Sardine” aux éditions Fayard.

~ Lien avec l’insularité : Saint Pierre et Miquelon

Éditions Livres sans frontières.

Lisiane Bernadette THOMAS, auteure réunionnaise, a été récompensée par le Grand Prix du Livre Insulaire 2019 pour son roman « Jeanne il était une femme ». Aujourd’hui, elle vous propose en avant-première une présentation de son nouveau roman « D’amour et de basalte » qui sera dévoilé au mois d’août dans son île.

~ Laurent Russeil – Piton Saint-Leu- Lien avec l’insularité : Originaire de’ l’île de La Réunion www.livressansfrontiere.com

Éditions Komedit.

Moniquer Bauer représente les éditions comoriennes au salon. Elle a travaillé à Madagascar et aux Comores. Venue plusieurs fois à Ouessant, a participé au salon de 2010 avec son livre sur Madagascar et son exposition photographique sur Ouessant. Plusieurs de ses textes ont été publiés dans l’Archipel des Lettres. Publié en 2020 : DESIR D’OUESSANT (texte poétique et photos)

~Editions Komedit . https://editions-komedit.com . Lien avec l’insularité : Comores.

Éditions Dodo Vole

Les éditions Dodo vole sont nées d’une association d’artistes avec la volonté de promouvoir les cultures en voie de disparition, les minorités silencieuses, et les artistes du sud-ouest de l’Océan indien. Avec la conviction que l’art se découvre dès les premières années de la vie, Dodo vole produit des livres-objets, séduisants et robustes, pour le plaisir des enfants, mais aussi pour le bonheur de leurs parents.  » Nous défendons l’édition solidaire, en publiant des livres bilingues en langues minorées, et notre collection de littérature adulte donne à lire Madagascar vue de l’intérieur. ».

~ Johary Ravaloson- Sophie Bazin. http://dodovole.blogspot.com : Lien avec l’insularité : Madagascar.

Éditions Nomades.

L’Atelier des Nomades est une maison d’édition franco-mauricienne créée en 2010 par Corinne Fleury et Anthony Vallet. La maison a développé au fil des années un catalogue avec une écriture visuelle forte en art de vivre et en littérature jeunesse. Chaque ouvrage est une passerelle pour la valorisation de l’art dans l’océan Indien par la rencontre des cultures, le brassage d’idées et de création.

~ Nassuf Djailani en dédicace les 13 et 14 juillet. http://www.atelierdesnomades.com/
Lien avec l’insularité : île Maurice.

Dominique Martin -Ferrari. Journaliste/Réalisatrice

Revue littérature sicentifique Outre-mer. Présidente de la revue En métamorphose, membre du CA de med DUR. http://www.enmetamorphose.com

~ Nombreux liens avec l’insularité et la défense de l’environnement

Littérature jeunesse 

Aurélia Coulaty. Auteur jeunesse en résidence avec l’association CALI

Artiste interprète et écrivain, Aurélia Coulaty est active dans le domaine de la littérature jeunesse (fiction et documentaire principalement), et auteur de reportages et essais liés à l’environnement et aux migrations pour la presse. Après dix ans passés à l’étranger pour couvrir les enjeux culturels et sociétaux du continent latino-américain pour Le Courrier International, GEO, Altermondes, L’actualité (Québec), Faut pas rêver (TV) ou Le Guide du routard, elle coordonne des partenariats artistiques avec l’Éducation Nationale (dont Musiques Migratoires / Migratory musics, qu’elle crée dans une démarche de collecte de valorisation des patrimoines culturels avec l’association LANGAGE-TOI). Aurélia Coulaty multiplie les collaborations avec des artistes de différentes pratiques (théâtre, poésie, création sonore, photographie, danse, musique, illustration). Elle performe des lectures poétiques illustrées et siestes musicales avec la musicienne Sophie Oz et la créatrice sonore Amandine Deguilhem, et prête sa voix à des créations radiophoniques et livres audios.

~ Aurelia Coulaty . Lecture de La Chaumière, avec projection le jeudi 15 juillet à 14 h salle polyvalente . Gratuit. Dédicaces à suivre. Lien avec l’insularité : en résidence de création pour l’écriture d’un atlas insulaire pour enfants.

Éditions Mazeto Square.

Créée en 2009 par Charles Borrett, Mazeto Square est une société de production, une maison d’édition et un label discographique. « Depuis plus de 10 ans, nous nous consacrons à l’émergence d’œuvres qui nous semblent nécessaires : des albums pour la jeunesse, des disques d’artistes et de musiciens hors normes, des films expérimentaux, des documentaires musicaux, des rééditions d’œuvres anciennes parfois oubliées, mais aussi des essais politiques pertinents, des livres d’artistes…  » À ce jour,  leur catalogue compte plus d’une centaine de livres, et près de 50 références discographiques. Jean Villemin, auteur-illustrateur, présentera et dédicacera ses albums sur la mer et en particulier l’album proposé au prix du livre insulaire jeunesse : PERCQ-EN-L’ÎLE.graphiques.

https://www.mazeto-square.com/ Lien avec l’insularité : Nouveau titre de littérature jeunesse de Jean Villemin.

Daniel Pagés

Auteur Jeunesse . Il est né en 1953 dans le Haut-Languedoc Tarnais. Successivement éducateur de jeunes en difficultés, paysan dans sa montagne et skipper professionnel à Banyuls-sur-Mer, il emmène actuellement des enfants en classes de mer à la découverte du milieu marin sur l’île d’Oléron, forme des jeunes animateurs et écrit des livres. La majorité de ses ouvrages sont des contes et des romans d’aventure jeunesse, en général liés à la mer. Prix du livre insulaire Jeunesse 2012.

www.danielpages.fr

Editions Yoran Embanner

Lucienne Moisan (Lulu) est née à Quimper et vit à Fouesnant. L’archipel des Glénan est rattaché à la commune. Lulu est depuis plus de 43 années guide nature et garde du Conservatoire du littoral auprès de la commune de Fouesnant. Elle fait découvrir l’île Saint-Nicolas des Glénan et l’archipel plusieurs fois par mois. Très attachée à la préservation de la faune, de la flore et des paysages, elle n’a de cesse de transmettre ses discours d’éducation à l’environnement pour tout public : du plus jeune au plus âgé avec une sensibilité et une formation spécifique pour le public de personnes en situation de handicap. En 2019, elle écrit son premier livre jeunesse et crée un personnage « Jobig » né aux Glénan. Dorénavant, c’est lui qui va l’aider à transmettre l’éducation à l’environnement sur cet archipel si magique mais si fragile… Les magnifiques aquarelles de l’illustrateur jeunesse Bruno David mettent en valeur chacune des aventures.

~Lucienne Moisan – https://www.yoran-embanner.com/- Lien avec l’insularité : les Glenan.

Barnabe file doux.

Barnabé file doux et son petit mouton militant de la lecture vous proposent des créations artisanales et artistiques réalisées à Ouessant et en lien avec la lecture, l’écriture, la gravure et Ouessant.

~ Gwenaëlle Baamara.  Lien avec l’insularité : Ouessantine

La Librairie du salon- Espace dédicaces.

Plusieurs auteurs invités en dédicaces. Hervé Hamon, James Noël, Fabrice Raymond, les auteurs scientifiques des tables rondes-, Gilbert David, Thierry Dussard,

Trois Expositions :

Daphné Buiron, Le Tour de l’île, textes et Photographies

Benjamin Bozonnet , L’île en bataille , peintures

Histoire littéraire : James Boswell, le découvreur de la Corse.

L’île de Beauté à Ouessant. Au Salon du Livre…

la Corse est une île littéraire,
toujours.

Editeurs et Ecrivains de corse
BERNARD BIANCARELLI
CLAIRE CECCHINI

en partenariat avec l’association
des éditeurs de Corse

Avec Bernard Biancarelli et les amis de l’association des éditeurs de Corse, le salon du livre insulaire a une longue et solide amitié littéraire. Peut-être s’est-elle enracinée quand l’association Bretagne-Corse avait organisé un méga fest-noz sur la place du Diamant à Ajaccio, ou plus certainement quand les éditeurs corses sont venu au 1er salon du livre insulaire à Ouessant en 1999. 
Même si les éditeurs n’étaient pas présents à chaque édition depuis 23 ans, nous avons continué à partager ensemble des projets : salon du Livre de Montréal, des publications, des articles dans la revue l’Archipel des Lettres, des croisements dans les salons du livre, des prix littéraires récompensant de manière régulière les nouveautés quel que soit le genre littéraire.
Nous découvrirons avec grand plaisir des nouveaux auteurs autant que des plumes confirmées de la littérature de l’île de Beauté.

La Corse sera présente au salon 2021 sous plusieurs formes :

– un espace exposition représentant les éditions corses,
– une exposition sur un Ecossais premier à rendre la Corse accessible sous une forme touristique..
Plusieurs rendez-vous de conversations littéraires sont prévus avec les éditeurs et les auteurs, les nouveautés.

mardi 13 juillet :
12h 32 inauguration de l’exposition James boswell Le découvreur de la Corse
Mercredi 14 juillet :
14 h : Rencontre Bernard Biancarelli Le Decameron
15 h : table-ronde sur les îles
jeudi 15 juillet
14 h 30 : nouveautés éditions corses au café littéraire
vendredi 16 juillet :
11 h Table-ronde sur les revues littéraires liées à l’insularité
rencontres et dédicaces sur le stand des éditions corses

VOIR AUSSI www.albiana.fr
https://www.scopalto.com/revue/fabulla

 

 

 

EXPOSITION 

JAMES BOSWELL
le découvreur de la Corse

DU 13 AU 16 JUILLET -GRATUIT

«James Boswell, 9th Laird of Auchinleck (Ayrshire), est un écrivain et homme de loi écossais. Né en 1740 au sein d’une famille Rigoriste, il rêve très tôt de vivre une vie Exceptionnelle. Désireux de briller et de laisser son nom à la postérité, il rencontre certains des plus grands personnages de son temps (Voltaire, Jean-Jacques Rousseau, Pasquale Paoli, Belle de Zuylen,
Samuel Johnson, David Hume, David Garrick, etc.). De caractère « mélancolique », il s’adonne aux plaisirs de son temps, permis ou non.»Il fréquente ainsi les cercles littéraires huppés autant que les quartiers d’infamies de Londres et d’Édimbourg.

 

 

 

Hervé Hamon, écrivain invité d’honneur

 

Hervé Hamon

des îles par myriade !

 

Hervé Hamon nous fait l’amitié de venir à la rencontre des lecteurs du salon du livre insulaire 2021, pour la publication de son Dictionnaire amoureux des îles. 
La première fois c’était son Abeille d’Ouessant, paru en 1999 qui nous avait séduit, tant son intimité avec la vérité de la sentinelle Ouessant avait plu au public.
Les deux s’y répondent comme une résonnance lointaine mais familièrement profonde, car comment parler des îles quand on est breton sans évoquer celles de la mer d’Iroise.
Auteur prolifique originaire des côtes d’Armor, il a publié de nombreux ouvrages, enquêtes, essais, roman et récits liés à la mer et aux îles. Ce dictionnaire amoureux est sa 29e œuvre.
Mais ce n’est pas vraiment un Dictionnaire sauf que l’on peut le lire par toutes les entrées de l’alphabet des îles qu’il a décidé de nous raconter, souvent du point de vue îlien et maritime et non pas continental.
En écho à notre thème du salon, de l’île inaccessible aux îles mystérieuse, le lecteur pourra y trouver tant d’histoire, de géographie, de poésie, ou tout simplement le plaisir d’approcher ces îles et surtout les hommes et les femmes qui y vivent, car les îles c’est spécial !

 

mardi 13 juillet
17 h 30: Rencontre Hervé Hamon au café littéraire
Mercredi 14 juillet : table-ronde sur les îles, possession
Jeudi 15 juillet :
rencontres et dédicaces au salon
à découvrir également  la présentation de son ouvrage dans l’Archipel des Lettres N°23

 

Présentation résumée  Emission TV 
La Grande Librairie :
https://www.youtube.com/watch?v=1d-lKhFLRsE

Bibliographie

L’Abeille d’Ouessant, Seuil, 1999
Le Livre des tempêtes, photographies de Jean Gaumy, Seuil, 2001
Le vent du plaisir, Seuil, 2001
Tant qu’il y aura des élèves, Seuil, 2004
Paquebot, roman, éditions du Panama, 2007 (et Points, 2011)
Demandons l’impossible, roman-feuilleton, éditions du Panama, 2008 (reprise en deux tomes par les Éditions Glyphe, 2018)
Un amour de Brest, Dialogues Éditeur, 2008
Toute la mer va vers la ville, Stock, 2009
Comédie musicale, roman, JBZ et Cie, 2011
La Mer à mots choisis, Glénat, 2011
Ceux d’en haut, Seuil, 2013
Pour l’amour du capitaine, Seuil, 2015
Prévert, l’irréductible : tentative d’un portrait, TohuBohu, 2017
Eloge de la marée, Éditions Dialogues, 2018
L’Esprit de Mai, Éditions de l’observatoire, 2018
Dictionnaire amoureux des îles, Plon, 2020

 

James Noël, écrivain invité d’honneur

Noël- Haïti-Ouessant

un chemin insulaire parsemé des poèmes de James.

C’était il y a 15 ans,
James Noël était venu au salon du livre insulaire de Ouessant, pour la première fois. Pour le bicentenaire sous les auspices de Toussaint Louverture. sans doute. Car James est insulaire d’Haïti, une île de littéraire que nous avons à cœur de faire connaître.

Jeune auteur haïtien, il a fait son chemin littéraire depuis son île et fait partie aujourd’hui des poètes reconnus sur la place francophone.

il a plus d’une plume à son arc, poésie, essai, comédien, directeur de revue littéraire, un artiste généreux .

Le salon est heureux de le recevoir pour faire découvrir son œuvre littéraire mais aussi pour découvrir grâce à lui les auteurs insulaires, exilés ou pas, qu’il  publie .

—————————

«Ancien pensionnaire de la prestigieuse Villa Médicis Académie de France à Rome, il est l’auteur d’une quinzaine de livres, dont Cheval de feu (éd. Biennale internationale des poètes en Val-de-Marne) qui lui a valu d’être le dernier invité de l’émission « Ça rime à quoi » de Sophie Nauleau sur France Culture. D’autres titres : Des Poings chauffés à blanc (éd. Bruno Doucey) et Kana sutra (éd. Vents d’Ailleurs).
Il écrit dans deux langues, le créole pour la main gauche et le français pour la main droite. Ses textes sont mis en musique par de nombreuses voix, dont Wooly Saint-Jean, James Germain, Robenson Auguste, Tamara Suffren, mis en bouche par Pierre Brisson et par le chanteur Arthur H, dans son spectacle intitulé « L’Or noir »
Rongeur de méridiens, James parcourt la planète Terre, mais trouve dans l’écriture sa passion fixe. Il est fondateur de Passagers Des Vents, première structure de résidence artistique et littéraire en Haïti, créée dans le but d’offrir l’hospitalité aux imaginaires du monde entier.»

Avec Pascale Monnin (plasticienne), il est cofondateur de la revue IntranQu’îlités.

En 2020, James Noël est le lauréat du Prix International de Littérature, à Berlin.

 

 

 

 

mardi 13 juillet
11 h 30: Rencontre avec James Noel
Mercredi 14 juillet : table-ronde sur les îles, possession
jeudi 15 juillet
11 h 30 : lecture
Vendredi 16 juillet : table-ronde sur la création littéraire et les revues littéraires des îles.

Benjamin Bozonnet – L’île en bataille

L’île en Bataille

Exposition des peintures de Benjamin Bozonnet

Pour mémoire, l’Artiste est venu en résidence au sémaphore du créac’h avec l’association CALI de juillet à Septembre 2020. La résidence a bénéficié du soutien de ses partenaires et des membres bénévoles de l’association. cette exposition 2021  fait partie intégrante de la programmation de ce cheminement en commun, ainsi que la publication dans la revue de l’association. Nous remercions également l’artiste qui a connu des conditions d’organisation parfois exceptionnelles compte tenu des restrictions liées à la pandémie.

présence de Benjamin Bozonnet toute la durée du salon, dédicaces et rencontres.

mardi 13 juillet
12 h : Inauguration de l’exposition (salle polyvalente)
jeudi 15 juillet
14 h : conversation avec Benjamin Bozonnet (projection salle polyvalente)

 

important : le compte rendu de la résidence de création de Benjamin Bozonnet est publié dans le N° 23 de la revue L’Archipel des lettres, en vente au salon.



Il faut l’avouer, je suis arrivé à Ouessant d’un pas flottant, entre stupeur et reconnaissance, fort d’une parenté formelle qu’on a établie pour moi : je ne connaissais pas l’île. Juste une correspondance profonde, un rapprochement, que l’association Culture Cali, qui m’invitait, a reconnu pour moi et qui a, dès les premiers jours, la force de l’évidence. Et la force du hasard également ; les peintures les plus réussies comme les paysages les plus fantastiques empruntent cette logique.» 
B BOZONNET
voir son site : www.benjaminbozonnet.com


Ses livres seront en vente et en dédicace pendant le salon

 

 

L’association Culture, arts et lettres des îles a reçu en résidence de création, le peintre Benjamin Bozonnet de juillet à octobre 2020 pour une résidence de création.

Ce fut la 17e résidence organisée depuis l’origine en 2009.

Ce 23e salon du livre insulaire présente une exposition de son œuvre inspirée de l’île. Un compte rendu de résidence est publié également dans la revue l’Archipel des Lettres.




 

île accessible ou inaccessible – Programme des tables-rondes

13 juillet au 16 juillet.

Tables rondes de 15 H à 17 H

SALLE POLYVALENTE – Entrée gratuite.

Les tables- rondes sur les questions d'accessibilités insulaires sont placées sous la présidence de Marie-Annick Lamy-Giner : maîtresse de conférences-HDR à l'université de La Réunion, rattachée au Laboratoire O.I.E.S (Océan Indien, Espaces et Sociétés). Ses recherches embrassent, entre autres, les questions inhérentes à l'accessibilité et l'insularité.
Directrice de publication de la revue Carnets de Recherches de l'océan Indien.

Dans le cadre du salon du livre insulaire et du thème choisi cette année pour susciter l’inspiration de tous et animer les débats, des tables rondes seront organisées pour discuter de l’accessibilité sur les îles. Les intervenants seront invités à faire un exposé sur l’un des thèmes choisis pour ensuite intervenir avec le public. Ces tables rondes auront pour tâche de discuter autour de la problématique suivante :

Comment l’accessibilité définit-elle l’île ?

Ce fil rouge permettra de répondre à la sous question suivante :
« accéder aux îles : quelles sont les composantes de l’accessibilité insulaire et quels sont ses enjeux ? »

Pour pouvoir répondre sous toutes ses formes, la question sera déclinée sous trois aspects :
l’Arrivée
l’Intégration
la Possession

L’arrivée et ses enjeux seront au cœur de la table ronde sur l’accessibilité physique sur les îles, de la facilité/difficulté à y entrer ou à en sortir, aussi bien pour les sociétés insulaires que pour les non-insulaires. La question de l’enclavement y sera donc traitée.

L’intégration sera le grand thème d’une table ronde regroupant nombre d’enjeux qui sont au cœur de la question de l’accessibilité des îles aujourd’hui. Il s’agira de traiter des aspects sociaux et économiques qui facilitent ou empêchent l’intégration des habitants (nouveaux mais aussi anciens) aux îles.

La dernière table ronde traitera de la possession de l’île, comme dernier degré de l’accessibilité. Cette table ronde sera davantage tournée vers le sentiment d’appartenance à un territoire. Les notions d’espaces vécus/perçus animeront les débats de cette table, ainsi que la notion d’identité, amenant la littérature à s’exprimer sur le sujet et inversant le rapport entre l’insulaire ou le visiteur et l’île : comment l’île prend possession de moi ?

Les îles étant aujourd’hui des territoires convoités pour l’accès qu’elles offrent à certaines ressources, cette possession relève également d’un accès géopolitique qui pourrait entraîner une désinsularisation : nous ne nous intéressons finalement pas aux îles en elles-mêmes mais à ce qu’il y a autour, dans la mer, représentant alors un moyen et non plus une fin. Cette possession, bien plus géopolitique que littéraire, fera l’objet d’une conclusion sur le devenir des îles dans un monde ou l’accès aux ressources se fait de plus en plus pressant.

Pauline Jezequel, membre du conseil d'administration de l'association Culture, arts et lettres des îles, est  médiatrice des tables. Géographe - master de géographie à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, chargée de médiation scientifique à Iodysséus, programme de protection de l’environnement marin.

Programme résumé

mardi 13 juillet : Ouverture à 14 h- Reportage : le Groenland ravitaillé par la mer avant l’hiver , par Daphné Buiron

15 h -17 h  Table accessibilité socio-économique – “l’Intégration”

Mercredi 14 juillet : 15-17h  Table accessibilité géopolitique- “la Possession”

Jeudi  16 juillet : 15 h- 17 h Table accessibilité physique et  conclusion générale de la thématique scientifique : île accessible ou inaccessible.

Programme détaillé.

en ouverture le mardi 13 juillet -14 h
Reportage : « le Groenland ravitaillé par la mer avant l’hiver « 
commentée par la réalisatrice Daphné Buiron, membre de la Société des explorateurs Français. Toute l’année, la compagnie groenlandaise Royal Arctic line achemine vivres, fournitures ou encore électroménager dans chaque village du pays. Mais les liaisons cessent lorsque la banquise se reforme. Elle a rencontré l’équipage du Naja Arctica, l’un des plus gros navires de la compagnie, lors d’une escale à Sisimiut, deuxième plus grande ville du Groenland.

le 13 juillet 15 h- 17 h – Table accessibilité socio-économique – “l’Intégration” :
Cette table ronde traitera de la question de l’accessibilité qui se restreint / résidence secondaire / quel avenir pour les îles prises d’assaut et à quelles échelles ?
échelle 1 : nationale : les îles connaissent une forte augmentation de la demande immobilière. échelle 2 : internationale : les îles connaissent des assauts territoriaux provoquant des conflits régionaux.


 Louis Brigand (intervenant): Enseignant-chercheur, CNRS-UMR Maître de conférences de géographie à l'Université de Bretagne Occidentale (UBO), rattaché au laboratoire LETG (Littoral, environnement, télédétection, géomatique). Ses recherches portent sur les îles du Ponant depuis plus de 20 ans. Ces travaux de recherche sont menés sur le thème des usages, de la protection et de la gestion des îles.



Cécile Faliès (intervenante): Maîtresse de conférence de géographie à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne dont elle est la vice-présidente - commission chargée de la recherche
-, rattachée au laboratoire PRODIG (Pôle de Recherche pour l'Organisation et la Diffusion de l'Information Géographique). Ses recherches portent sur l’articulation des espaces entre l’urbain et le rural, s’intéressant notamment à la production d’espaces ouverts ou d’espaces marginalisés.

Denis Palluel (témoin) : maire d’Ouessant, Président de l'association des Iles du Ponant



 

le 14 juillet 15 h- 17 h  = Table accessibilité géopolitique- “la Possession”
Cette table ronde traitera de la possession de l’île, comme dernier degré de l’accessibilité. Cette table ronde sera davantage tournée vers le sentiment d’appartenance à un territoire. Les notions d’espaces vécus/perçus animeront les débats de cette table, ainsi que la notion d’identité, amenant la littérature à s’exprimer sur le sujet et inversant le rapport entre l’insulaire ou le visiteur et l’île : comment l’île prend possession de moi ?



Dominique Martin-Ferrari (intervenante) : journaliste, documentariste et productrice française. Elle dirige la revue Métamorphose Outremers et se centre sur le renouvellement des îles, notamment en termes de développement durable.

Ecrivains Témoins : 
Bernard Biancarelli, auteur et éditeur corse, présente également une exposition sur «État de la Corse de James Boswell»
Hervé Hamon, auteur du Dictionnaire amoureux des îles
James Noël est un poète, un chroniqueur et un acteur né en Haïti en 1978.

le 16 juillet 15 h- 17 h Table accessibilité physique et  conclusion

L'arrivée et ses enjeux seront au cœur de la première table ronde : ce premier aspect traitera de l'accessibilité physique sur les îles, de la facilité/difficulté à y entrer ou à en sortir, aussi bien pour les sociétés insulaires que pour les non-insulaires. La question de l'enclavement y sera donc traitée.

Marie-Annick Lamy Giner (intervenante) 
maîtresse de conférences-HDR à l'université de La Réunion, rattachée au laboratoire O.I.E.S (Océan Indien, Espaces et Sociétés). Ses recherches embrassent, entre autres, les questions inhérentes à l'accessibilité et l'insularité.
Directrice de publication de la revue Carnets de Recherches de l'océan Indien.



Frédéric Bertrant (intervenant) : professeur des universités à Paris Sorbonne, rattaché au laboratoire PRODIG (Pôle de Recherche pour l'Organisation et la Diffusion de l'Information Géographique) spécialiste en biogéomorphologie littorale et en gestion des risques environnementaux. Ses recherches portent sur les interactions nature-société dans l’analyse et la gestion des risques côtiers.

témoins : à confirmer un représentant de la Compagnie Maritime Penn ar Bed

Loïc Andro (témoin) : Dirigeant responsable chez Finist'Air. A la tête d’une entreprise de transport qui gère depuis quarante ans la liaison entre Brest et l’île d’Ouessant. C’est la liaison la plus courte d’Europe. La Finist’Air opère uniquement des liaisons aériennes à échelle régionale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Daphné Buiron – Le Tour de l’île – Photographies

Daphné Buiron – Exploratrice des îles

Exposition de photographies du 13 au 16 juillet 2021. Projection  reportage « Ravitailleurs polaires: face à la nature et la modernité.  » Durée, Environ 20 minutes

Salon du Livre insulaire – Ouessant

 

 

mardi 13 juillet
12 h : Inauguration de l’exposition sur Ouessant
14 h :  Reportage Photos Groenland (salle polyvalente)

jeudi 15 juillet
11 h 30 Rencontre avec Daphné Buiron (café littéraire au Salon)

Un tour de l’île : d’explorations en secrets furtifs

Il y a cinq ans, je découvrais Ouessant, par un mois d’Avril aux giboulées marquées. Le coup de cœur fut immédiat. L’île apparut comme un être à part entière, débordant d’une énergie intemporelle, et d’une beauté puissante. Après la rencontre avec l’île, ce fût celle, aussi précieuse, de ses habitants, auxquels je rêvais de m’identifier. Une communauté solidaire, construite d’histoires brutes et de goût pour le vrai.

A partir de ce jour, je revins sur l’île très régulièrement. La résidence dans le sémaphore finit de me lier charnellement à Ouessant. Lieu d’inspiration poétique et laboratoire d’apprentissage photographique. Je découvris qu’en arpentant inlassablement ses sentiers, par toute saison, toute humeur, toute lumière, je décelais des mondes imaginaires et des bribes oubliées de mon être. Une quête sans fin. C’est cet aspect miroir mystérieux de l’île que je souhaite exposer dans approche sensible. Un hommage à cette terre, devenue une amie.

Extraits des textes de l’exposition :

L’île aux femmes détricote les nœuds du passé à coup d’aiguilles de genêt, de vent, de moutons laineux. L’île-ancre tisse des amarres incassables arrimés à nos cœurs. Pour ne plus jamais se perdre aux méandres intérieurs.
Je tourne autour du cœur de l’île en l’évitant, comme les moines bouddhistes tournent autour des grands stupas sacrés. Toujours dans le sens des aiguilles d’une montre, pour ne pas convoquer la colère des dieux. Chanter, pousser du bout des doigts les moulins de prière. Saluer, les petits moulins d’autrefois.

Passionnée par les régions polaires, les îles, les voyages et bercée par les romans d’aventure, Daphné Buiron est glaciologue de formation. Elle a passé beaucoup de temps dans les régions polaires et travaille régulièrement comme guide d’expédition conférencière. En 2012, elle a effectué un hivernage d’un sur une petite île au large de l’Antarctique, à la base d’Urville, source de ses premières expressions artistiques. Sa passion et son émerveillement, elle les partage à travers des impressions photographiques et l’écriture d’articles, de documentaires, de livres pour la jeunesse et de récits de voyage et de poèmes.

Concours de correspondances insulaires 2021

CONCOURS DE CORRESPONDANCES 2021

 

Concours de correspondance

L’association Cali (Culture, arts et lettres des îles) organise, dans le cadre du 23e salon international du livre insulaire, un concours
de correspondance sur le thème de cette édition 2021 :

« L’île inaccessible».

Les candidats ont toute latitude pour imaginer un échange épistolaire entre deux personnes.

La lettre et la réponse, qui peuvent être manuscrites ou imprimées (corps 12 minimum, interlignage simple), ne doivent pas excéder
chacune une page format A4, recto verso.

L’échange de courriers ne doit comporter aucune indication permettant d’identifier les participants au concours. Pour garantir
l’anonymat des expéditeurs et l’impartialité du concours de correspondance, les coordonnées des auteurs (nom, numéro de téléphone
et adresse postale) seront jointes, insérées dans une enveloppe vierge et soigneusement fermée.
Ce concours de correspondance est doté d’un prix de 150 euros, offert par la compagnie maritime Penn ar Bed, partenaire du 23e salon international du livre insulaire.


Les courriers doivent être adressés pour le 28 juin 2021, dernier délai, uniquement par voie postale à :
Concours de correspondance Cali Chez Barnabé file doux- Le Drudec -29242 Ouessant.

Le jury sera présidé par Mr Guy Pellen, et composé de 4 personnalités insulaires.

Les résultats seront proclamés à Ouessant, à l’occasion du 23e salon international du  livre insulaire le mercredi 14 juillet à 13 h 13.

Communiqué de presse à télécharger en pdf : 2021 concours de correspondances