Exposition de Peinture Paysage d’Islande par Claude Marchalot

Peintures, photographies, carnets de voyages, expositions thématiques sur l’Islande, sont proposés aux visiteurs du salon du livre, pour découvrir d’autres facettes de cette île.

Islande, route No 1

Le carnet d’un aquarelliste brestois,

Après quelques décennies passées au service de la recherche océanographique, l’Islande ne pouvait manquer d’être, pour Claude Marchalot, une destination fascinante.

Cette île de glace et de feu, traversée de part en part par la dorsale médio-atlantique, est un livre de géographie grand ouvert :sur l’expansion océanique qui chaque année élargit son territoire de quelques centimètres, sur la tectonique des plaques et le volcanisme qui l’accompagne, que les islandais exploitent, malgré ses dangers, pour se chauffer, cultiver et produire de l’électricité, sur les impacts tangibles du réchauffement climatique, ici mesuré par le recul des glaciers et sur la biodiversité marine avec des ressources halieutiques importantes et une pêche omniprésente le long de ses côtes.

L’Islande, c’est aussi l’histoire d’une extraordinairement tenace communauté humaine d’environ 300 000 habitants aujourd’hui qui, depuis cinq siècles, a réussi à subsister et se développer dans un environnement hostile et difficilement accessible, communauté dont le destin a parfois croisé le notre : marié à une paimpolaise et intéressé depuis longtemps par « l’épopée islandaise », l’artiste en a retrouvé (et peint) nombre de témoignages dans le paysage : stèles, hôpital, cimetière… avant de découvrir dans une librairie de Reykjavik, le surprenant livre « Pêcheurs de France, vus par les islandais » de Maria Oskarsdottir, miroir islandais étonnant de l’ouvrage très réaliste de François Chappé (L’épopée islandaise, édition L’Albaron, 1991) et du romanesque « Pêcheurs d’Islande » de Pierre Loti.

Plusieurs de ces peintures ainsi que ce carnet grand format (29 x 29 cm) abondamment illustré de 215 photos et aquarelles, agrémentées des notes de voyage de l’auteur, seront présentées à l’occasion de ce salon dédié à l’Islande..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

voir plus d’informations sur son site internet

2017 : Bistro Islando-Breizh : à vos menus !


LES MENUS DU SALON

Restaurant -Bistro Islande – SALLE POLYVALENTE

Ouvert à tous.

Le Chef Olivier s’est inspiré des menus insulaires, bretons et islandais.

Belisket : Saucisse artisanale grillée au sel de Guérande avec oignons caramélisés + Moutarde de Dijon 10 €
Entrées :
– Salade Korz : Quinoa, poivron, tomate confite, aubergine, courgette, feta, crème de menthe. 5 €
– Assiette Nordique : Carpaccio de Saumon Gravlax crème d’Aneth sur pain de blé noir 7 €
– Accras de Morue + Citron : 6 €
Plats :
– Parmentier de poissons aux poireaux confits 15 €
– Agneau à la mode Islandaise, chou rouge et pomme, patates caramélisées 18 €
– Contrefilet Frites Maison : 18 €
– Portion de Frites Famille : 10 €
Desserts :
– Crumble pomme poire myrtille 5 €
– Fromage blanc avec confiture de myrtille 3 €
– Dessert du jour 5 €
Pensez à réserver votre menu spécial soirée dansante du Samedi soir :
Ragoût d’agneau cuit dans les mottes : 20 €
Musique et bar à vin sur place
merci – Trugarez – þakka þér

TICKETS EN VENTE SUR PLACE ET A L’ACCUEIL DU SALON

Bruno D’Halluin, auteur – navigateur à #Ouessant

à la rencontre d’un écrivain-marin

Lauréat en 2010 du Grand Prix des îles du Ponant pour son ouvrage Jon l’islandais, nous retrouvons avec un immense plaisir au Salon du Livre insulaire à Ouessant, Bruno D’Halluin, auteur et navigateur. à bord de son navire La Volta II, qui  a parcouru dans le sillage des Vikings la mer d’Islande.

à découvrir et à écouter du 24 au 27 août au salon.

 

#île aux femmes. Docu de Cécile CANUT

 

 L’île des femmes

(tutti quanti film) Film documentaire de création 52 minutes.

Projection en présence la réalisatrice le vendredi 25 août à 17 h 30 au Gymnase.

 

 

 

 

Publiée aux Editions Petra, Cécile CANUT est réalisatrice et sociolinguiste,

Elle a traduit et préfacé les textes de Stefka Stefanova Nikolova, La Vie d’une femmes rom (tsigane) chez Petra. Par ailleurs, elle a dirigé le projet La Migration prise aux mots et publié plusieurs ouvrages portant sur l’inventivité langagière, discursive et artistique en Afrique. Dans ce cadre, elle a réalisé le film L’Île des femmes (tutti quanti films). Elle est aussi à l’origine d’une réflexion critique sur la notion de langue (Une langue sans qualité, Le Spectre identitaire).

J-13 et le salon ouvre ses portes.

Découvrir les Sagas islandaises? Pourquoi pas !

Cette 19e édition du salon du livre insulaire présente deux thèmes principaux qui s’entremêlent comme à chaque fois. A savoir un thème géographique et un thème littéraire et s’y ajoute un hommage au passé.

  • L’île qui nous intéresse est l’Islande et nous remercions tout particulièrement l’Association France-Islande pour son accompagnement et ses précieux conseils. Le public pourra trouver non seulement des livres de tous genres sur la littérature islandaise, mais aussi participer à des conférences ou dialoguer avec traducteur ou conférencier pour mieux connaître cette île.
  • Le thème littéraire que nous avons plaisir à vous faire découvrir est celui de la Saga.* Tout comme en Caraïbes nous avons des récits de pirates, en Islande nous avons des sagas, et cela depuis très longtemps.
  • La commémoration , l’hommage aux disparus, est celle d’une fortune de mer très célèbre : le naufrage en Islande du navire « Le pourquoi pas » en 1936, expédition polaire du Commandant Charcot, dont il y eu  un seul rescapé, un douarneniste, alors que les autres membres d’équipage, ouessantin ou finistériens périrent dans la catastrophe.

Ce fil conducteur vous permet de rencontrer des écrivains, des éditeurs, mais aussi des artistes. Le salon du livre insulaire est aussi le lieu de rencontres d’autres inspirations des îles, et vous pourrez y découvrir des livres d’autres îles comme celle de l’Océan Indien, ou aussi de Bretagne; y voir même des films sur les femmes du Cap Vert.

C’est un salon qui ne ressemble à aucun autre … et bien heureusement 😉

Merci à nos partenaires culturels, maritimes et financiers, merci à vous de venir nous visiter, et un salut amical très fort à tous els bénévoles de l’association qui ont tant travaillé pour vous.

Bon festival à tous !

*Une saga (mot islandais, pluriel sögur) est un genre littéraire développé dans l’Islande médiévale, aux XIIe et XIIIe siècles, consistant en un récit historique en prose, ou bien une fiction ou légende.

 

 

« Groenland est » à Ouessant

Sophie Tessier fut lauréate du prix du Livre insulaire catégorie poésie en 2013 pour un premier recueil intitulé Groenland est.

5 ans plus tard, elle présente au salon d’Ouessant 2017 un nouveau livre, un premier roman, intitulé Varech paru aux éditions Diabase.

En résumé le sujet présenté par l’éditeur : »Anselme, Le Chantôme, Gaspard. Sans oublier le chat. Ils attendent sur un rivage que les hommes ont fui, la mer les enserre et les appelle, dans une étrange suspension du temps où passé et présent, réalité et imaginaire, perdent peu à peu leurs frontières.Sophie Tessier tisse un récit où l’amour resurgit pour tout bouleverser et signe un premier roman d’une singulière puissance poétique. »

Editeurs et auteurs Salon 2017

Le salon international du livre insulaire, organisé à Ouessant pour sa 19e édition du 24 au 27 août 2017, présentera au public :  livres rares, éditions souvent d’un loin ailleurs, écrivains nissologue ou nissophile, et des artistes , des créateurs. l’entrée est gratuite, nombreuses animations, concerts, conférences, expositions, et surtout dans un gymnase rénové avec une toiture toute neuve !  (page en cours de mise à jour)


Editeurs

Editions Dodo Vole

Editions Petra

Editions le temps des cerises

Editions Illador

Editeurs de Corse : Albiana

Espace Librairie

Espace dédicaces

Sémaphor’ile 2017

Editions l’oeil ébloui

Yucca editions

 


Auteurs en dédicaces

Gwenaelle Abolivier, Jicky Baron, Jeanine Baude, Bernard Berrou,Jean-Pierre Boulic,  Eric Boury, Thierry Bodin-Hullin, Louis Brigand , Michel Bougeard, Annabel Chanteraud, Cécile Canut, Sten Charbonneau, Claire Connan, Gérard Coquet, Hervé Jaouen, Jean-Paul Le Bihan, ,  Gilbert David, Bruno d’Halluin, Daniel Pages, Fréderic Morvan, Lise Hascoët, Emmanuel HussenetAlexis Gloaguen, Yves Goulm, Michèle Labbé,, Didier-Marie Le Bihan, Henry Le Bal, Romain Mathieux, Dabiel Pagès, Claudine Panciroli, Sophie Tessier, Johary Ravaloson, Gerald Masse, Sébastien Monod, Pierre-Vincent Roux, Françoise Sylvestre,

 


Expositions

Yves Dussin et ses carnets de voyages vers l’Islande

Francis Pessein et ses photographies sur l’Islande

Claude Marchalot, peintures islandaises.

Le stand de l’association Bretagne-Islande

Les livres d’artiste de Dominique Abraham sur Sein

Les fouilles archéologiques de Mez Notariou de Jean Paul Le Bihan

…/…

 

Nos partenaires seront aussi présents par des stands comme :

Office du Tourisme , le Parc Naturel Régional d’Armorique, la Compagnie Maritime Penn ar Bed.

 

les remises de Prix

Grands moments de la rentrée littéraire insulaire, pour connaisseurs et découvreurs, les cérémonies de remise des prix au salon du livre de Ouessant. Toute l’année écrivains et éditeurs sont sélectionnés grâce à une veille littéraire pour participer au prix. ce prix récompense les nouveautés publiées d’une année à l’autre : de mai à mai.

Trois jurys travaillent à déterminer les lauréats par catégories éditoriale, les dotations sont de 700 euros pour l’auteur et le Grand Prix des îles du Ponant est doté de 1500 euros.

Continuer la lecture de « les remises de Prix »