Benjamin Bozonnet – L’île en bataille

L’île en Bataille

Exposition des peintures de Benjamin Bozonnet

Pour mémoire, l’Artiste est venu en résidence au sémaphore du créac’h avec l’association CALI de juillet à Septembre 2020. La résidence a bénéficié du soutien de ses partenaires et des membres bénévoles de l’association. cette exposition 2021  fait partie intégrante de la programmation de ce cheminement en commun, ainsi que la publication dans la revue de l’association. Nous remercions également l’artiste qui a connu des conditions d’organisation parfois exceptionnelles compte tenu des restrictions liées à la pandémie.

présence de Benjamin Bozonnet toute la durée du salon, dédicaces et rencontres.

mardi 13 juillet
12 h : Inauguration de l’exposition (salle polyvalente)
jeudi 15 juillet
14 h : conversation avec Benjamin Bozonnet (projection salle polyvalente)

 

important : le compte rendu de la résidence de création de Benjamin Bozonnet est publié dans le N° 23 de la revue L’Archipel des lettres, en vente au salon.



Il faut l’avouer, je suis arrivé à Ouessant d’un pas flottant, entre stupeur et reconnaissance, fort d’une parenté formelle qu’on a établie pour moi : je ne connaissais pas l’île. Juste une correspondance profonde, un rapprochement, que l’association Culture Cali, qui m’invitait, a reconnu pour moi et qui a, dès les premiers jours, la force de l’évidence. Et la force du hasard également ; les peintures les plus réussies comme les paysages les plus fantastiques empruntent cette logique.» 
B BOZONNET
voir son site : www.benjaminbozonnet.com


Ses livres seront en vente et en dédicace pendant le salon

 

 

L’association Culture, arts et lettres des îles a reçu en résidence de création, le peintre Benjamin Bozonnet de juillet à octobre 2020 pour une résidence de création.

Ce fut la 17e résidence organisée depuis l’origine en 2009.

Ce 23e salon du livre insulaire présente une exposition de son œuvre inspirée de l’île. Un compte rendu de résidence est publié également dans la revue l’Archipel des Lettres.




 

île accessible ou inaccessible – Programme des tables-rondes

13 juillet au 16 juillet.

Tables rondes de 15 H à 17 H

SALLE POLYVALENTE – Entrée gratuite.

Les tables- rondes sur les questions d'accessibilités insulaires sont placées sous la présidence de Marie-Annick Lamy-Giner : maîtresse de conférences-HDR à l'université de La Réunion, rattachée au Laboratoire O.I.E.S (Océan Indien, Espaces et Sociétés). Ses recherches embrassent, entre autres, les questions inhérentes à l'accessibilité et l'insularité.
Directrice de publication de la revue Carnets de Recherches de l'océan Indien.

Dans le cadre du salon du livre insulaire et du thème choisi cette année pour susciter l’inspiration de tous et animer les débats, des tables rondes seront organisées pour discuter de l’accessibilité sur les îles. Les intervenants seront invités à faire un exposé sur l’un des thèmes choisis pour ensuite intervenir avec le public. Ces tables rondes auront pour tâche de discuter autour de la problématique suivante :

Comment l’accessibilité définit-elle l’île ?

Ce fil rouge permettra de répondre à la sous question suivante :
« accéder aux îles : quelles sont les composantes de l’accessibilité insulaire et quels sont ses enjeux ? »

Pour pouvoir répondre sous toutes ses formes, la question sera déclinée sous trois aspects :
l’Arrivée
l’Intégration
la Possession

L’arrivée et ses enjeux seront au cœur de la table ronde sur l’accessibilité physique sur les îles, de la facilité/difficulté à y entrer ou à en sortir, aussi bien pour les sociétés insulaires que pour les non-insulaires. La question de l’enclavement y sera donc traitée.

L’intégration sera le grand thème d’une table ronde regroupant nombre d’enjeux qui sont au cœur de la question de l’accessibilité des îles aujourd’hui. Il s’agira de traiter des aspects sociaux et économiques qui facilitent ou empêchent l’intégration des habitants (nouveaux mais aussi anciens) aux îles.

La dernière table ronde traitera de la possession de l’île, comme dernier degré de l’accessibilité. Cette table ronde sera davantage tournée vers le sentiment d’appartenance à un territoire. Les notions d’espaces vécus/perçus animeront les débats de cette table, ainsi que la notion d’identité, amenant la littérature à s’exprimer sur le sujet et inversant le rapport entre l’insulaire ou le visiteur et l’île : comment l’île prend possession de moi ?

Les îles étant aujourd’hui des territoires convoités pour l’accès qu’elles offrent à certaines ressources, cette possession relève également d’un accès géopolitique qui pourrait entraîner une désinsularisation : nous ne nous intéressons finalement pas aux îles en elles-mêmes mais à ce qu’il y a autour, dans la mer, représentant alors un moyen et non plus une fin. Cette possession, bien plus géopolitique que littéraire, fera l’objet d’une conclusion sur le devenir des îles dans un monde ou l’accès aux ressources se fait de plus en plus pressant.

Pauline Jezequel, membre du conseil d'administration de l'association Culture, arts et lettres des îles, est  médiatrice des tables. Géographe - master de géographie à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, chargée de médiation scientifique à Iodysséus, programme de protection de l’environnement marin.

Programme résumé

mardi 13 juillet : Ouverture à 14 h- Reportage : le Groenland ravitaillé par la mer avant l’hiver , par Daphné Buiron

15 h -17 h  Table accessibilité socio-économique – “l’Intégration”

Mercredi 14 juillet : 15-17h  Table accessibilité géopolitique- “la Possession”

Jeudi  16 juillet : 15 h- 17 h Table accessibilité physique et  conclusion générale de la thématique scientifique : île accessible ou inaccessible.

Programme détaillé.

en ouverture le mardi 13 juillet -14 h
Reportage : « le Groenland ravitaillé par la mer avant l’hiver « 
commentée par la réalisatrice Daphné Buiron, membre de la Société des explorateurs Français. Toute l’année, la compagnie groenlandaise Royal Arctic line achemine vivres, fournitures ou encore électroménager dans chaque village du pays. Mais les liaisons cessent lorsque la banquise se reforme. Elle a rencontré l’équipage du Naja Arctica, l’un des plus gros navires de la compagnie, lors d’une escale à Sisimiut, deuxième plus grande ville du Groenland.

le 13 juillet 15 h- 17 h – Table accessibilité socio-économique – “l’Intégration” :
Cette table ronde traitera de la question de l’accessibilité qui se restreint / résidence secondaire / quel avenir pour les îles prises d’assaut et à quelles échelles ?
échelle 1 : nationale : les îles connaissent une forte augmentation de la demande immobilière. échelle 2 : internationale : les îles connaissent des assauts territoriaux provoquant des conflits régionaux.


 Louis Brigand (intervenant): Enseignant-chercheur, CNRS-UMR Maître de conférences de géographie à l'Université de Bretagne Occidentale (UBO), rattaché au laboratoire LETG (Littoral, environnement, télédétection, géomatique). Ses recherches portent sur les îles du Ponant depuis plus de 20 ans. Ces travaux de recherche sont menés sur le thème des usages, de la protection et de la gestion des îles.



Cécile Faliès (intervenante): Maîtresse de conférence de géographie à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne dont elle est la vice-présidente - commission chargée de la recherche
-, rattachée au laboratoire PRODIG (Pôle de Recherche pour l'Organisation et la Diffusion de l'Information Géographique). Ses recherches portent sur l’articulation des espaces entre l’urbain et le rural, s’intéressant notamment à la production d’espaces ouverts ou d’espaces marginalisés.

Denis Palluel (témoin) : maire d’Ouessant, Président de l'association des Iles du Ponant



 

le 14 juillet 15 h- 17 h  = Table accessibilité géopolitique- “la Possession”
Cette table ronde traitera de la possession de l’île, comme dernier degré de l’accessibilité. Cette table ronde sera davantage tournée vers le sentiment d’appartenance à un territoire. Les notions d’espaces vécus/perçus animeront les débats de cette table, ainsi que la notion d’identité, amenant la littérature à s’exprimer sur le sujet et inversant le rapport entre l’insulaire ou le visiteur et l’île : comment l’île prend possession de moi ?



Dominique Martin-Ferrari (intervenante) : journaliste, documentariste et productrice française. Elle dirige la revue Métamorphose Outremers et se centre sur le renouvellement des îles, notamment en termes de développement durable.

Ecrivains Témoins : 
Bernard Biancarelli, auteur et éditeur corse, présente également une exposition sur «État de la Corse de James Boswell»
Hervé Hamon, auteur du Dictionnaire amoureux des îles
James Noël est un poète, un chroniqueur et un acteur né en Haïti en 1978.

le 16 juillet 15 h- 17 h Table accessibilité physique et  conclusion

L'arrivée et ses enjeux seront au cœur de la première table ronde : ce premier aspect traitera de l'accessibilité physique sur les îles, de la facilité/difficulté à y entrer ou à en sortir, aussi bien pour les sociétés insulaires que pour les non-insulaires. La question de l'enclavement y sera donc traitée.

Marie-Annick Lamy Giner (intervenante) 
maîtresse de conférences-HDR à l'université de La Réunion, rattachée au laboratoire O.I.E.S (Océan Indien, Espaces et Sociétés). Ses recherches embrassent, entre autres, les questions inhérentes à l'accessibilité et l'insularité.
Directrice de publication de la revue Carnets de Recherches de l'océan Indien.



Frédéric Bertrant (intervenant) : professeur des universités à Paris Sorbonne, rattaché au laboratoire PRODIG (Pôle de Recherche pour l'Organisation et la Diffusion de l'Information Géographique) spécialiste en biogéomorphologie littorale et en gestion des risques environnementaux. Ses recherches portent sur les interactions nature-société dans l’analyse et la gestion des risques côtiers.

témoins : à confirmer un représentant de la Compagnie Maritime Penn ar Bed

Loïc Andro (témoin) : Dirigeant responsable chez Finist'Air. A la tête d’une entreprise de transport qui gère depuis quarante ans la liaison entre Brest et l’île d’Ouessant. C’est la liaison la plus courte d’Europe. La Finist’Air opère uniquement des liaisons aériennes à échelle régionale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Daphné Buiron – Le Tour de l’île – Photographies

Daphné Buiron – Exploratrice des îles

Exposition de photographies du 13 au 16 juillet 2021. Projection  reportage « Ravitailleurs polaires: face à la nature et la modernité.  » Durée, Environ 20 minutes

Salon du Livre insulaire – Ouessant

 

 

mardi 13 juillet
12 h : Inauguration de l’exposition sur Ouessant
14 h :  Reportage Photos Groenland (salle polyvalente)

jeudi 15 juillet
11 h 30 Rencontre avec Daphné Buiron (café littéraire au Salon)

Un tour de l’île : d’explorations en secrets furtifs

Il y a cinq ans, je découvrais Ouessant, par un mois d’Avril aux giboulées marquées. Le coup de cœur fut immédiat. L’île apparut comme un être à part entière, débordant d’une énergie intemporelle, et d’une beauté puissante. Après la rencontre avec l’île, ce fût celle, aussi précieuse, de ses habitants, auxquels je rêvais de m’identifier. Une communauté solidaire, construite d’histoires brutes et de goût pour le vrai.

A partir de ce jour, je revins sur l’île très régulièrement. La résidence dans le sémaphore finit de me lier charnellement à Ouessant. Lieu d’inspiration poétique et laboratoire d’apprentissage photographique. Je découvris qu’en arpentant inlassablement ses sentiers, par toute saison, toute humeur, toute lumière, je décelais des mondes imaginaires et des bribes oubliées de mon être. Une quête sans fin. C’est cet aspect miroir mystérieux de l’île que je souhaite exposer dans approche sensible. Un hommage à cette terre, devenue une amie.

Extraits des textes de l’exposition :

L’île aux femmes détricote les nœuds du passé à coup d’aiguilles de genêt, de vent, de moutons laineux. L’île-ancre tisse des amarres incassables arrimés à nos cœurs. Pour ne plus jamais se perdre aux méandres intérieurs.
Je tourne autour du cœur de l’île en l’évitant, comme les moines bouddhistes tournent autour des grands stupas sacrés. Toujours dans le sens des aiguilles d’une montre, pour ne pas convoquer la colère des dieux. Chanter, pousser du bout des doigts les moulins de prière. Saluer, les petits moulins d’autrefois.

Passionnée par les régions polaires, les îles, les voyages et bercée par les romans d’aventure, Daphné Buiron est glaciologue de formation. Elle a passé beaucoup de temps dans les régions polaires et travaille régulièrement comme guide d’expédition conférencière. En 2012, elle a effectué un hivernage d’un sur une petite île au large de l’Antarctique, à la base d’Urville, source de ses premières expressions artistiques. Sa passion et son émerveillement, elle les partage à travers des impressions photographiques et l’écriture d’articles, de documentaires, de livres pour la jeunesse et de récits de voyage et de poèmes.

Concours de correspondances insulaires 2021

CONCOURS DE CORRESPONDANCES 2021

 

Concours de correspondance

L’association Cali (Culture, arts et lettres des îles) organise, dans le cadre du 23e salon international du livre insulaire, un concours
de correspondance sur le thème de cette édition 2021 :

« L’île inaccessible».

Les candidats ont toute latitude pour imaginer un échange épistolaire entre deux personnes.

La lettre et la réponse, qui peuvent être manuscrites ou imprimées (corps 12 minimum, interlignage simple), ne doivent pas excéder
chacune une page format A4, recto verso.

L’échange de courriers ne doit comporter aucune indication permettant d’identifier les participants au concours. Pour garantir
l’anonymat des expéditeurs et l’impartialité du concours de correspondance, les coordonnées des auteurs (nom, numéro de téléphone
et adresse postale) seront jointes, insérées dans une enveloppe vierge et soigneusement fermée.
Ce concours de correspondance est doté d’un prix de 150 euros, offert par la compagnie maritime Penn ar Bed, partenaire du 23e salon international du livre insulaire.


Les courriers doivent être adressés pour le 28 juin 2021, dernier délai, uniquement par voie postale à :
Concours de correspondance Cali Chez Barnabé file doux- Le Drudec -29242 Ouessant.

Le jury sera présidé par Mr Guy Pellen, et composé de 4 personnalités insulaires.

Les résultats seront proclamés à Ouessant, à l’occasion du 23e salon international du  livre insulaire le mercredi 14 juillet à 13 h 13.

Communiqué de presse à télécharger en pdf : 2021 concours de correspondances

MAI 2021 – Fête de la Bretagne Ouessant

En mai, mois de la Bretagne. Saint -Yves le 19 mai.

nous vous invitons à participer aux rencontres le week-end de l’ascension à la maison de la presse pour les dédicaces et à

la maison des îles et des livres pour les lectures, et débats littéraires. en extérieur temps permettant ou en respect des gestes.

Cali en Mai (21)

DATES : Prochain rendez-vous littéraires à Ouessant : les 15 et 16 mai 2021.

CALI EN MAI. Lectures, rencontres d’auteurs, expositions, à l’occasion de la Fête de la Bretagne/Gouel Breizh.

logo caliLieux : à la Mairie de Ouessant, à la Maison des îles et des livres, et en extérieur selon météo.

en partenariat avec Ouessant presse, le parc naturel régional d’armorique, l’Office du Tourisme, et la mairie de Ouessant.

RDV Cali Toussaint 20 avec B. Bozonnet

L’association Cali a le plaisir de vous inviter à partager

une exposition, et une rencontre publique

du 21 au 31 octobre 2020

à la Mairie de Ouessant

(heures d’ouverture habituelles)


L’île en bataille

Exposition des œuvres de Benjamin BOZONNET

Accompagné des textes de Fabrice Reymond.

entrée libre.

A noter la journée du samedi 24 octobre l’artiste sera présent pour aller à la rencontre des visiteurs.

 

 


Benjamin Bozonnet réalise une résidence de création à Ouessant accompagné par l’association Cali au sémaphore du creac’h, à Ouessant jusqu’au 31 octobre.

Ses ouvrages sont disponibles à la Maison de la presse.

Une séquence de dédicaces sera organisée le samedi 24 octobre à la mairie.

 Photo T. Dilasser Le Télégramme

L’univers pictural de Benjamin Bozonnet, même s’il n’est pas breton, est un univers granitique. Illustrateur, peintre, auteur de roman graphique comme Pilori, ou de livre illustré sur la peinture comme Goya, sa palette est étendue. venu à Ouessant en résidence de création, l’empreinte de l’île d’Ouessant l’aura-t’elle inspirée ?

Sa peinture est une recherche du naturel, du minéral mais aussi du mythe. Le titre de ce travail présenté à la Mairie de Ouessant du 21 au 31 octobre 2020 : l’île en bataille est aussi inspiré d’un chaos comme celui des falaises et des roches insulaires;

Ses compositions ont aussi un caractère organique, sauvage, vivant, accompagné par une très grande technicité de la matière et de la couleur.

Benjamin Bozonnet a passé une grande partie de sa résidence au dehors, dans les tous les coins de l’île, de la côte nord à la côte sud, avec un goût prononcé pour les bords. Les bords, les digues et les quais de l’île où il est intéressant de jeter une ligne.

C’est un peintre pêcheur. S’il ne peint pas, il pêche. Et Ouessant lui a fourni (avec la complicité d’amis insulaires connaisseurs) des heures de pêche entre les heures sur le motif avec son carnet de dessin.

Si Benjamin Bozonnet vit en ville, il partage avec un groupe de jeunes artistes, un goût pour la peinture de l’extérieur.

Sur l’île d’Ouessant, l’extérieur est parfois tempétueux, jamais lisse.

 




Salon du livre insulaire 2020

Salon du livre 2020, Bien passé : Merci.

Merci à tous, bénévoles, éditeurs, auteurs, commerçants et partenaires ! ce fut une belle édition, vivante. Vive le livre insulaire !

Communiqué de presse du 15 juillet : bilan salon 2020

rappel : la 22e édition salon du livre insulaire de Ouessant a pu avoir  lieu entre la fin de l’état d’urgence sanitaire le 11 Juillet et les mesures imposées le 17 Juillet pour le port du masque obligatoire. L’association a appliqué les consignes sanitaires imposées pour les lieux publics, gestes barrières, masque conseillé, gel  et grandes portes ouvertes au vent naturel de l’île. Le salon terminé, au 1er août aucun bénévole, auteurs ou éditeurs n’a signalé aucune maladie.

L’association est heureuse d’avoir pu permettre 22 rendez-vous littéraires sur les 4 jours et la mise en valeur du livre insulaire en cette année 2020. Pour nous soutenir, n’hésitez pas à envoyer un don : nous prenons les chèque à Association CALI . village de Toul al lann 29242 Ouessant.

RDV août 2020 : à entendre et à voir

Notre prochain rendez-vous aura lieu le  lundi 24 août à 16H au Musée des Phares et Balises. Rencontre publique avec Benjamin Bozonnet , en résidence de création au sémaphore du Creac’h, accompagné par l’association CALI.

Entrée libre, masque obligé dans le musée, trugarez.

voir invitation à télécharger : INVITATION BB 24 AOUT

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2020 Salon Livre insulaire Ouessant DOSSIER DE PRESSE

Samedi 11 Juillet : – on ouvre !?… à 14h.

Ouverture de la porte du côté est à 14h, sortie par la porte du côté ouest (cela peut changer en fonction du vent;)

  • Grande salle :
    Stands éditeurs, auteurs en dédicaces de 14 H à 19H
    15 H 34 : Inauguration officielle, vin d’honneur à suivre

Espace Henri Queféllec :
Sous le signe de nos ponctuations.

  •  15 H : Café littéraire avec Hervé Jaouen.
  • 15 H 30 : Café littéraire, Aller-simple pour Ouessant avec Jean-Michel Arnaud
  • 16 H 15 : Café littéraire avec Anne Quéméré, écrivain de Marine ?
  • 17 H  : « Comme une douce souvenance » lectures des grands écrivains de Bretagne par Yves Phillipe
  • 18 H 15  : Café littéraire avec Benjamin Bozonnet, illustrateur, peintre, artiste en résidence au Sémaphore du Créac’h

Dimanche 12 Juillet : Ouessant – Eusa – Phare et feu-
nos chères esperluettes

Grande salle :
Stands éditeurs, auteurs en dédicaces de 10 H à 19H. Petit déjeuner des auteurs à partir de 08h54.
Le p’tit bistro de Dominique petite restauration sur place : tables en extérieur service au comptoir.

Espace Henri Queffélec :
Sous le signe de nos ponctuations.

  • 14 H 30  : Café littéraire avec Allan Ryan Pour Gris de Payne, lectures/poésie.
  • 15 H  : Café littéraire avec Françoise Péron Pour la réédition de Ouessant L’île sentinelle
  • 16 H : Café littéraire avec Anne Quéméré pour Passagère de l’Arctique
  • 16 H 30 : Café littéraire avec Louis Cozan Pour Un feu sur la mer, mémoire d’un gardien de Phare
  • 17 h 30 : Café littéraire avec Johary Ravaloson pour évoquer le père du Roman malgache

lundi 13 Juillet : Iroise, Malgache, faÑch et coyotte ?

 

Grande salle :
Stands éditeurs, auteurs en dédicaces de 10 H à 19H. Le p’tit bistro de Dominique petite restauration sur place : tables en extérieur service au comptoir.

  • 11 H  : l’île verte 2020 par Gilbert David

Voyage à Madagascar De tanna la capitale à la région Boyni,  en suivant la Betsiboaka. On passera par les hauts plateaux, on ira dans les mangroves de la betsiboaka puis dans la réserve bioculturelle d’Antrema à la rencontre des Lémuriens et de leur « Prince ».

Espace Henri Queffélec :
Sous le signe de nos ponctuations.

  • 14 H 30 : Fañch, le prénom breton qui fait trembler la république  avec Bernez Rouz
  • 15 H 15 : Fabrice Reymond La sainte et le Coyotte, écrits en résidence au sémaphore du créac’h
  • 16 H 15 : «Paysages d’Iroise et Poésie» Jean-Pierre Boulic
  • 16 H 45 : Jean François Masson pour son nouveau roman, Dans la nuit de l’Iroise
  • 17 H 00 Hommage au patagon, à Jean Raspail, par René Moniot Beaumont, Littérateur de la mer, Académie marine.

Mardi 14 Juillet
Corsica, britain et levant,
sans artifice mais avec exclamation !

Grande salle :
Stands éditeurs, auteurs en dédicaces de 10 H à 19H. Le p’tit bistro de Dominique petite restauration sur place : tables en extérieur service au comptoir.

11 H : remise des prix du concours de nouvelles 2020

16 h 30 rencontres littéraires avec les auteurs des éditions Corses materia Scrita. (projection) Robert Colonna d’Istria La femme qui voulait écrire des romans d’amour et François de Negroni Un immense caveau

Espace Henri Queffélec :
Sous le signe de nos ponctuations.

  • 11 H  : « Comme une douce souvenance » lectures par Yves Philippe
  • 14 H :  le crapaud de l’île de Batz , Jean-Louis Kerguillec : , prix du polar insulaire
  • 14 H 30 : Café littéraire : Sous l’empire des îles, histoire croisée des mondes britanniques et japonais. Avec les deux auteurs, Nathalie Kouamé et Jean-François Dunyach (Editions Karthala)
  • 15 H 30 Rencontres sur la traduction multilingue avec Sophie Bazin des éditions dodovole https://dodovole.blogspot.com/

Du Samedi 11 juillet à 14 h au Mardi 14 juillet à 19 h.

(OUVERT DE 10 H À 19 H)

Salle Polyvalente. Entrée gratuite.

 

L‘association Culture, arts et lettres des îles remercie chaleureusement :

 

👭👩🏻‍🤝‍👩🏻👩🏼‍🤝‍👩🏼👩🏽‍🤝‍👩🏻👩🏻‍🤝‍👩🏻👩🏼‍🤝‍👩🏻👩🏾‍🤝‍👩🏼👩🏾‍🤝‍👩🏽d’une part, ses adhérents et bénévoles qui vont permettre son organisation exceptionnelle, et tout particulièrement les membres du Conseil d’administration très investis surtout grâce à la visioconférence,

🎨🖼🎭🎪🎺🗿🎬📸📚📓📜💰✏✒🖋🖌🖍🖌✂ d’autre part, ses partenaires culturels et institutionnels et économiques qui les soutiennent cette année encore avec confiance et fidélité depuis 1999.

Notre objectif est de promouvoir la littérature et la culture insulaires.  nous serons encore une fois au rendez-vous !


 Retrouvez nos actualités sur  Facebook

  • à lire sur ce site toutes les informations : l’essentiel : être  ou venir à Ouessant !
  • Télécharger notre visuel pour le partager.
  • Télécharger le bulletin d’adhésion en format open 2020 ADHESION CALI2020 ADHESION CALI  ou en format pdf : 2020 ADHESION CALI,)
  • Merci de votre  soutien financier ou de soutien bénévole pour nos rendez-vous toute l’année à Ouessant.
  • Achetez des livres aux éditeurs, écoutez les auteurs aux cafés littéraires.

 

Merci de respecter les gestes barrières !

2020 ADHESION CALI : télécharger notre bulletin d’adhésion, un membre actif 10 €, un soutien à partir de 20 €. uniquement par courrier avec le chèque ou à nous déposer pendant le salon.

#Résidence Ouessant 2020

#Sémaphore du Creac’h. #Ouessant Juillet Octobre 2020

Benjamin Bozonnet en résidence. Dessiner l’île.

Né en 1974 à Lyon, Benjamin Bozonnet commence ses études artistiques à l’école Boulle en 1990 puis, choisissant la peinture comme médium de prédilection, il rentre aux Beaux-Arts de Paris, d’où il sort félicité et diplômé en 1999. Entretemps, il achève une maîtrise d’arts plastiques à Paris I sur les processus de création.
Depuis 2000, multipliant les expositions ou les résidences en France et à l’étranger, il développe sur toile ses rêveries picturales .
Au gré des collaborations, son monde s’incarne également sous différentes facettes imprimées : des albums de bande dessinée comme des carnets de voyage.
Dernièrement, il a publié Pilori (éditions Elytis), un roman graphique en collaboration avec l’écrivain Olivier Bleys. (Galerie Goyat)

pour aller plus loin :

l’exposition : sur le peintre Goya

sur sa Bd parue aux Éditions Glenat

son interview au salon du livre des littératures de Voyage.

en collaboration avec l’écrivain Olivier Bleys un ouvrage paru aux éditions Elytis: Pilori

Agenda Bozonnet : Prochaines rencontres publiques  avec Benjamin Bozonnet , actuellement en résidence au Sémaphore du Creac’h accompagné par CALI.

Lundi 24 Aout à 16H au Musée des Phares et Balises. Creac’h Ouessant.

(entrée libre – masque obligatoire)

 

Samedi 24 Octobre  de 10 à 12 H – 15 à  18 H

En Mairie de Ouessant . à l’occasion de l’exposition de fin de résidence.

 

Continuer la lecture de « #Résidence Ouessant 2020 »