conférences # Robinson Crusoé

Le salon du livre 2019 se déroulera sur le fil d’Ariane des Robinsonnades. Plusieurs rendez-vous à ne pas manquer pour saisir toute la diversité du personnage, de l’ouvrage, du symbole, de l’archétype littéraire ou des regards contemporains portés sur lui, en mots, en films, en arts ou en spectacle vivant.

 

 

 

Conférences : Entrée libre à la salle polyvalente

JEUDI 11 JUILLET à  15 H 01

Conférence inaugurale par Eric Auphan autour du Film de Luis Bunuel « Robinson Crusoé » (1954)

VENDREDI 12 JUILLET 11 H 02

Conférence par Christian  DELAGE

« Avant la guerre, le temps suspendu sur l’île de Guadalcanal dans la « Ligne Rouge » de Terence Malick(199)

CHRISTIAN DELAGE est historien et réalisateur. Il est également commissaire général d’expositions. Professeur des universités, il enseigne à l’université Paris 8. Il a également enseigné à l’EHESS et à Sciences Po Paris. Ancien Fulbright, il est, depuis 2007, Visiting Professor à la Cardozo School of Law (New York). Il dirige l’institut d’histoire du temps présent depuis le 1er janvier 2014.

SAMEDI 13 JUILLET 11 H 03

Conférence sur Daniel Defoe, historien des pirates? Par Vincent Guigueno

En 1724, un certain capitaine Johnson publie une Histoire générale des plus fameux pirates. Le livre connaît un grand succès et est traduit en plusieurs langues. Dans les années 1930, le texte est attribué à Daniel Defoe, une paternité toujours discutée par les chercheurs. Ce texte connaît depuis une grande fortune éditoriale et traduit l’intérêt renouvelé pour le personnage du pirate, entre histoire et fiction. La conférence explorera ce texte et son histoire, avec, en toile de fond, le drapeau à tête de mort des pirates.

 

Cali en Mai, c’est balises !

CALI EN MAI, c’est balises !

Merci ! Pour la première fois, l’association Culture arts et lettres des îles inaugurait un nouveau temps fort littéraire et artistique lors du week-end de l’Ascension, après le départ des fanfares.

Rencontres avec les écrivains à la mairie, (et oui nous n’avons pas été les premiers à utiliser la salle polyvalente), cela nous convenait parfaitement car la Duchesse Anne veillait sur nos auteurs.

Nous ne savons pas tout de notre héros breton de La République des Pirates, car l’auteur Jean-Marie Quéméner nous a annoncé qu’il travaillait déjà au Tome 2. Les expéditions maritimes de Yann Kervadec auront une suite, et après Nassau-Providence , qui sait si Lambaol apparaîtra pas sur une carte?!

Amour, Patrie et soupe de crabes, est le titre audacieux du roman de Johary Ravaloson commencé en résidence d’écriture au sémaphore du Créac’h, et récemment terminé donc offert presque en avant-première aux ouessantins. Nous vous laissons découvrir de quelques crabes il s’agit… en certifiant que ce ne sont pas les araignées de Jean-Denis que nous avions pu apprécier au déjeuner.

Les deux rendez-vous organisés au Musée des Phares et Balises ont connu un franc succès surtout pour le public ! merci à elles pour leur gentillesse auprès des artistes. Car le tract du talent était au rendez-vous, surtout Jicky et la marionnette qui faisaient leur première entrée en scène. Henry Le Bal et le Robinson Crusoé fabriqué par Gilles et Catherine du Ty Théâtre qui faisait le tour de l’île dessinée autour de la lentille, accompagnée par les notes jazzy si belles de la contrebasse de Gildas Scouarnec, ont donné un aperçu de la création du prochain salon du livre en juillet. Juste après les émouvantes lectures des Failles de Yannick Lahens, par Jicky Baron, sur le séisme d’Haïti.

 

 

 

 

 

 

« Comme une douce souvenance », par Yves Philippe, a fait découvrir aux visiteurs la Bretagne littéraire des grand auteurs et leurs souvenirs d’enfance liés à la mer; et aux bretons des textes ou des auteurs qu’ils pensaient avoir lu … et qu’ils vont relire. à retrouver pendant le salon de l’été.

Ravis !

À noter qu’on salue aussi les bénévoles du nouveau conseil d’administration de CALI, élus valeureusement lors de l’assemblée générale, sans qui rien ne se ferait ! avec une pensée très forte pour Yann qui nous a manqué et que l’on a grande hâte de retrouver.

Rendez-vous le 11 juillet pour les histoires de Robinson.


Acheter des livres : à la Maison de la Presse de Ouessant et dans les bonnes librairies :

Jean-Marie Quemener – La république des pirates Plon -Johary Ravaloson – Amour, patrie et soupe de crabeseditions Dodovole  – Yanick Lahens, FaillesSABINE WESPIESER 

« Une si longue attente ». Ecosse Shetland.

Une si longue attente, échange épistolaire des îles Shetland.

Salon Ouessant 2018

 

« Robert Jamieson (1827-1899) et Barbara Laing (1838-1923), deux jeunes Shetlandais du milieu du XIXe siècle, se sont fait la cour pendant trois ans et demi, et ce, de façon épistolaire jusqu’à leur mariage en 1861. Ces lettres sont en quelque sorte le récit de leurs amours mais constituent également un témoignage précieux sur la vie quotidienne des Shetlandais à cette époque.

Elles sont écrites en anglais bien que ce ne fût pas leur langue maternelle. Ils s’exprimaient certainement en shetlandais, dialecte qu’ils n’utilisaient pas dans leur correspondance, même la plus intime.
À l’époque où ces lettres furent écrites, Robert était un jeune maître d’école, âgé de 31 ans. Orphelin à 10 ans, il avait, malgré des circonstances difficiles, pu faire des études et devenir instituteur. Les lettres nous révèlent que c’était aussi un cultivateur très actif, et qu’il accomplissait d’autres tâches annexes pour la communauté telle que la rédaction de lettres, chose assez courante dans les zones rurales en ce temps-là, et qui lui permettaient d’améliorer son maigre salaire. Pendant de nombreuses années, il remplit également la fonction d’agent d’émigration pour la Nouvelle-Zélande.
Barbara, âgée de 20 ans en 1858, était la fille du maître d’école de Gulberwick. Robert l’avait rencontrée lorsqu’il prit des cours de navigation auprès de son père, Robert Laing. Sa vie n’avait rien du confort victorien. Non seulement elle aidait à élever ses jeunes frères et sœurs, mais travaillait aussi dans les champs. Elle trouvait cependant le temps de tricoter et de coudre, de s’adonner à la lecture, à la musique et d’apprendre le français. »

voir le site

Une si longue attente
Avant-propos de Kay Wheatcroft
Préface de Christine De Luca / Traduction de Jean-Paul Blot

120 pages Prix : 14 €        ISBN : 978-2-85792-214-8

Rendez-vous le vendredi 24 août vers 14h14 au salon du livre insulaire

pour un café littéraire avec Pierre Delignière, président de Bretagne-Ecosse pour en savoir un peu plus sur cette histoire et cet ouvrage.

 

îles d’Iroise. Photographies – Ronan Follic

exposition îles d’Iroise Ouessant 2018

îles d’iroise par Ronan Follic- photographies


A l’occasion de la 20e édition du Salon International du Livre Insulaire qui se déroulera – du 23 au 26 août 2018, sur l’île d’Ouessant, le public pourra découvrir le regard du photographe Ronan Follic, sur les îles de la mer d’Iroise.

Cette exposition sur les paysages maritimes et insulaires des îles finistèriennes croqués en toutes saisons avec l’oeil d’un insulaire du sud de cette Iroise, sera une première à Ouessant.

Ronan Follic
Exposition Iles d’Iroise.

Pour le grand public amateur de sensations et d’émotions visuelles sera surpris de découvrir cette lumière réelle ou mécanique des phares de la côte ouessantine ou molénaise tandis que les insulaires amoureux de leur horizons, découvrirons aussi avec grand plaisir cette vision si familière et à la fois si différente de la leur.


[Exposition du jeudi 23 août au dimanche 26 août 2018. de 10 h à 20 h 00.
Au salon du livre. bourg de Lampaul. Entrée Libre] 


voir son site

Ouessant Ronana Follic
Exposition Iles d’iroise.