actus. résidence écrivains sept 2018

Fabrice Reymond, écrivain en résidence
et l’association Culture, arts et lettres des îles
proposent deux rencontres ouvertes au public et gratuites
————————————-
le samedi 8 septembre
de 11 h à 13 h
à la Maison des îles et des livres – le Kéo
(ex villa Jeanne d’arc)
————————————-
le samedi 29 septembre
partir de 15h42
la salle de Cinéma du Musée des Phares et Balises.

#Prix du Livre insulaire 2018- Palmarès

Le palmarès du Prix du livre insulaire 2018 a été proclamé le jeudi 23 août 2018 sur Ouessant lors de la cérémonie d’ouverture de la vingtième édition du salon international du livre insulaire.

En présence des membres des jurys et des partenaires. nous publions ici les titres, et plus tard sur le site internet nous partagerons les textes accompagnant les délibérations.

Grand Prix des îles du Ponant 2018

 

« Lettres de Lémurie. « 


24 auteurs de l’Océan Indien.

(Editions dodovole dodovole.blogspot.com/)

 

 

 

 

 

 

Prix littérature Jeunesse

« L’Astrolable « 
de Daphné Buiron

(Éditions Le Pommier  https://www.editions-lepommier.fr/)

 

Prix littérature scientifique

« Yeiwene Yeiwene. Construction et Révolution de Kanaky (Nouvelle-Calédonie) ».

de Hamid Mokkadem

(Editions La Courte Echelle. Transit www.courtechel-transit.org/)

 

 

 

 

 

 

 

Prix littérature générale

« Damnatio Memoriae »

de Marie Peretti-Ndiaye (Editions Pétra)
https://www.editionspetra.fr/livres/damnatio-memoriae

 

 

 

 

 

 

 

 

une mention spéciale littérature a, de plus, été attribuée au premier roman de
Touhfat Mouhtare-Mahamoud
pour « Vert Cru » (Editions Komedit)

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=58752

 

 

 

 

 

 

Le prix de la catégorie roman policier n’a pu être décerné en raison de la sélection 2018 reçue qui se dénombrait à seulement deux compétiteurs.

Lauréat 2018 – Concours de nouvelles insulaires

Après délibération, le jury du concours de nouvelles 2018 a proclamé les résultats le vendredi 24 août 2018 à 15 h 00, au salon du livre insulaire

Mr Yvon Toscer de Betton (35) a gagné le prix 2018 avec sa nouvelle intitulée :

« La promesse »

Il a bénéficié d’un chèque cadeau de livres dépensés sur les stands des éditeurs du salon.

L’organisation remercie son partenaire la Compagnie Finis’air,

Les membres du jury : Christiane Lucas, Madeleine Charlet, Florent Beigneux, Pascal Martin.

Éditeurs et Auteurs en dédicaces Salon Ouessant

Liste des éditeurs et auteurs salon Ouessant 2018

Merci de vérifier les horaires de dédicaces sur place.

Éditions Albiana (Corse)

Éditions Pétra ( sciences humaines et collection îles et archipel)

Éditions Cipango (La réunion)

Éditions La Courte Échelle (fond calédonien)

Éditions L’Harmattan (fond outre-mer)

Éditions Les îliennes ( Ouessant)

Éditions Association Naturaliste Ouessant

Éditions Bretagne Écosse, représentant les éditions Fédérop

Librairie La Procure (différents éditeurs représentés, dédicaces)

Écrivains en résidence au sémaphore du Créac’h

Fabrice Reymond, écrivain en résidence au sémaphore, accompagné du comédien Yves-Noël Genod

 

Écrivains

Gwénaëlle Abolivier, écrivain

Cendrine Barrois, écrivain

Jeanine Baude, poète

Henri Belbeoch, livre d’art

Jean-Pierre Boulic, poète

Bernard Berrou, écrivain, Prix Bretagne 2018

Louis Cozan, gardien de phare et essayiste

Pierre Delignière, écrivain

Anguéliki Garidis, écrivain

Yves Goulm, écrivain

Hélène Hérault, nouvelles

Hervé Jaouen, écrivain

Dan Kerné, romancière

Henry Le Bal, écrivain

Christiane Laborde, romancière

Jean-Pierre Larminier, roman policier

Sophie Landame, roman graphique

Jean-Paul Le Bihan, archéologue

Françoise Le Mer, roman policier

Patrick Macquaire, écrivain,

Sébastien Monod, écrivain

Danièle Pagès, auteur Jeunesse

Marc Pointud, écrivain

Joohary Ravaloson, écrivain

David Raynal, écrivain journaliste

Pierre-Vincent Roux, Poésie

Sophie Salleron, conteuse

Dideir Sebilo, romancier

Françoise Sylvestre,écrivain

Marie Tassin, récit autobiographique

 

Artistes – expositions, ateliers

Gwénaëlle Baarama, ex libris, gravures, marque-page

Liz Hascoët, illustratrice,

Yves Dussin, artiste peintre

Malvina Migné, Compagnie Lunée et lotre, Ateliers d’écriture

Ronan Follic, Photographe

Gwénaël Kerléo, harpiste

Laurie Anne Courson, réalisatrice

Parc Naturel régional d’Armorique, expositions insulaires

île verte 2018. vendredi 24 11 H 02

Comme chaque été, en lien avec la rubrique science de l’Archipel des Lettres, Gilbert David , géographe à l’IRD, chercheur infatigable des espaces insulaires, vous invite à

une présentation commentée de son

Ile verte 2018

 

 

le vendredi 24 août à 11 h 02 sur la scène du salon du livre insulaire. 

île était une fois :  l’île verte Anthéa 18

tous publics.

Salon 2018. infos en images

 

Jeudi 23 août

l’inauguration se déroule en plusieurs temps :

rendez-vous à 11 h devant l’église, départ du défilé d’inauguration.

11 h 30 discours et visites des expositions et stands

12 h 00 ragoût d’agneau cuits sous les mottes !

14 h 00 film de Laurie Anne Courson commenté par Louis Cozan : Les sentinelles de l’amer

14 h 30 – 16 h : Fest Deiz gratuit

 

 

Résumé du Salon : juste les horaires de base !

Programme heure par heure.

Possibilité de quelques modifications d’horaires. Se renseigner sur place.

Jeudi 23 août

ouverture du salon de 10 h 00 à 20 h 00. gratuit.

11 H : Rendez-vous de la population et des invités devant l’église de Saint Pol Aurélien. Départ du défilé des Ouessantines et Ouessantins en costume traditionnel (ou pas) pour lancer les festivités de l’inauguration.

11 H 30 : Discours d’inauguration en présence des personnalités, visite des stands et des expositions

12 h 30 : Déjeuner sur place (Ragoût dans les mottes sur réservation à l’office du tourisme ou au salon)

14 H 00 : film : Sentinelles de l’amer, avec Louis Cozan et Laurie Anne Courson, rencontres littéraires, dédicaces,

14 h30 – 16 h 00 : Fest deiz chapiteau du gymnase (danses bretonnes, pour tous publics)

16h 00: Cérémonie de remise des prix littéraires 2018

17 h 00- 18 h : Échanges avec les écrivains de la résidence d’écriture au Sémaphore du Créac’h. Fabrice Reymond, Sophie Salleron, Gwenaëlle Abolivier, Sébastien Monod, Johary Ravaloson. Présentation de nouveautés des auteurs et de la revue littéraire.

18 h : Vin d’honneur (au goût îlien) vous êtes tous invités. 

20 H 00 : Balade contée avec Ondine Morin sur les contes et légendes de Ouessant. Inscription à l’office du tourisme et sur place.

Fermeture du salon vers 20 h 30

Vendredi 24 août

ouverture du salon de 10 h 00 à 21 h 00. gratuit.

10 H / 12 H 30 : rencontres, lectures, ateliers, dédicaces, animations.

14 h 00 : Café littéraire « Une si longue attente » ouvrage shetlandais par Pierre Delignière, président de Bretagne Écosse.

14 H 30 : Départ balades naturaliste avec Le CEMO durée 1 h 30 (sur inscription, gratuit. CEMO 02 98 48 82 65)

15 h 00: Cérémonie officielle concours de nouvelles 2018

17 h 00 : Café littéraire avec Sophie Salleron, contes écrits à Ouessant.

18 h 00 : lectures

18 h 30 : Ballade musicale avec la harpiste Gwenaël Kerleo

Samedi 25 août

ouverture du salon de 10 h 00 à 20 h 00. gratuit.

10 H / 18 H 30 : ateliers d‘écritures gratuit l’escale des illisibles.

11 h  : café littéraire avec les auteurs du salon

14 H- 15 H : dictée insulaire (inscription à l’Office du tourisme avec le concours de l’association les fêles d’orthographe)

15 H Café littéraire – Hervé Jaouen raconte Achill island.

17 H : cérémonie de remise des prix de la dictée insulaire 2018.

18 H Café littéraire avec les auteurs du salon

20 h 45 : Concert Église Gwénaël Kerleo «  rencontre avec l’ange » tarif unique 7 euros billetterie office du tourisme et sur place à partir de 20h30

Dimanche 26 août

ouverture du salon de 10 h 00 à 13 h 00. gratuit.

Expositions, ateliers d’écriture, stands et dédicaces.

« Une si longue attente ». Ecosse Shetland.

Une si longue attente, échange épistolaire des îles Shetland.

Salon Ouessant 2018

 

« Robert Jamieson (1827-1899) et Barbara Laing (1838-1923), deux jeunes Shetlandais du milieu du XIXe siècle, se sont fait la cour pendant trois ans et demi, et ce, de façon épistolaire jusqu’à leur mariage en 1861. Ces lettres sont en quelque sorte le récit de leurs amours mais constituent également un témoignage précieux sur la vie quotidienne des Shetlandais à cette époque.

Elles sont écrites en anglais bien que ce ne fût pas leur langue maternelle. Ils s’exprimaient certainement en shetlandais, dialecte qu’ils n’utilisaient pas dans leur correspondance, même la plus intime.
À l’époque où ces lettres furent écrites, Robert était un jeune maître d’école, âgé de 31 ans. Orphelin à 10 ans, il avait, malgré des circonstances difficiles, pu faire des études et devenir instituteur. Les lettres nous révèlent que c’était aussi un cultivateur très actif, et qu’il accomplissait d’autres tâches annexes pour la communauté telle que la rédaction de lettres, chose assez courante dans les zones rurales en ce temps-là, et qui lui permettaient d’améliorer son maigre salaire. Pendant de nombreuses années, il remplit également la fonction d’agent d’émigration pour la Nouvelle-Zélande.
Barbara, âgée de 20 ans en 1858, était la fille du maître d’école de Gulberwick. Robert l’avait rencontrée lorsqu’il prit des cours de navigation auprès de son père, Robert Laing. Sa vie n’avait rien du confort victorien. Non seulement elle aidait à élever ses jeunes frères et sœurs, mais travaillait aussi dans les champs. Elle trouvait cependant le temps de tricoter et de coudre, de s’adonner à la lecture, à la musique et d’apprendre le français. »

voir le site

Une si longue attente
Avant-propos de Kay Wheatcroft
Préface de Christine De Luca / Traduction de Jean-Paul Blot

120 pages Prix : 14 €        ISBN : 978-2-85792-214-8

Rendez-vous le vendredi 24 août vers 14h14 au salon du livre insulaire

pour un café littéraire avec Pierre Delignière, président de Bretagne-Ecosse pour en savoir un peu plus sur cette histoire et cet ouvrage.

 

Archipel des Lettres #19

 

nouvelle parution.

Pour son 19 e numéro L’Archipel des Lettres a choisi de partager avec ses lecteurs des horizons très différents.

Du large de la côte marocaine, à l’Océanie en passant par l’Histoire du grand siècle, le lecteur ou l’abonné de la revue sera séduits nous l’espérons de découvrir des univers insulaires ou littéraires qu’il ne connait pas.

au sommaire : 

  • Les îles purpurines, par Joseph Dadia
  • L’île dans l’imaginaire du Grand Siècle, par Eric Auphan
  • Voyage au Pays du Grand Océan, par Gilbert David
  • Larmes arctiques, par Yannick Cendrowsky
  • Etudes et critiques littéraires.

en vente au salon, à la maison de la presse, et sur abonnement.  14 euros le numéro. 114 pages.

Nous écrire à contact@livre-insulaire.fr