Résidence Octobre 2018

#Ouessant. Résidence de création : art, littérature et théâtre.

pour ce mois d’octobre,

première étape pour Liz-H 

seconde pour Alice, après un premier séjour d’écriture début août,

le projet KELLER est engagé. les jeunes artistes sont enthousiastes entre jeu de scène pour l’une et voyage en Terre Adélie pour l’autre, le séjour au sémaphore sera dans leur projet une résidence studieuse et active. elles rencontreront les élèves du collège le 18 octobre, et mèneront aussi un dialogue avec le collège de Riantec dans le Morbihan.

d’autres temps de création scénique notamment sont prévus courant 2019.

A suivre sur nos lignes.

 

Le projet :

« Nous sommes deux jeunes artistes, Liz Hascoët et Alice Lacharme, l’une dessinatrice, l’autre comédienne. Nous nous sommes rencontrées à Ouessant, nos univers se sont croisés et nous avons éprouvés l’envie de collaborer ensemble sur une création théâtrale dont l’histoire se déroulerait à Ouessant. Cette résidence nous permettra de croiser nos univers et de donner vie à des envies communes autour de l’insularité et de l’écriture du spectacle. Cette résidence nous permettra d’explorer cette île et de créer une réelle interaction entre nos deux univers. Faire cette résidence à Ouessant est un moyen pour nous de nous inscrire et de nous ancrer dans l’histoire et la vie de cette île. Le fait d’y être présentes va nous permettre de ressentir et de vivre la force et la puissance présente sur cette dernière. Toutes les deux, nous éprouvons une attraction pour cette île, un véritable coup de foudre !

De son côté, Liz a découvert Ouessant il y a une dizaine d’année. Mais, les temps de présence sur l’île ont toujours été très cours, et ne lui ont jamais permis de s’immerger dans l’atmosphère afin d’y développer un projet. Aujourd’hui, dessinatrice d’art, Liz a basé son atelier en Bretagne. Depuis son enfance, la nature, la mer et l’environnement font partie intégrante de son univers. La découverte de la matière, l’observation environment et celle de vivant enrichissent son travail actuel autour du dessin et de la gravure. Capter un geste, une attitude, un espace, lui permet à travers son trait de développer un univers singulier. Elle aime ce rapport au dessin qui est d’aller à l’essentiel. Ce médium lui permet d’observer et de retranscrire le monde qui nous entoure.

De son côté, Alice, parisienne a fait un premier séjour à Ouessant en 2017. Elle est comédienne, et son écriture théâtrale est nourrie de son expérience du plateau et de sa connaissance de la dramaturgie. Elle a déjà écrit pour la scène : Baobabs, représenté en 2009 au Carré 30 (Lyon 1er), Divine Furie. mis en lecture à La Maille (Les Lilas, 93) en juillet 2014, et Envol 2616 vers demain, joué au Centre d’art de Meudon (92). Afin d’écrire, Alice a besoin de se constituer un bagage concret, réel, duquel va émerger une histoire. Quelques conversations échangées furtivement, l’écoute d’anecdote et sa première expérience sur Ouessant lui ont donné envie d’y retourner pour y bâtir ce projet. Pour elle, Ouessant se révèle être un cadre idéal où peuvent s’incarner les thématiques de fiction qui travaillent Alice intimement.

La collaboration entre Alice Lacharme et Liz Hascoët va permettre de nourrir la pièce par les contraintes respectives de l’une et de l’autre. Alice Lacharme écrit le texte, Liz Hascoët dessine l’univers visuel, en interaction l’une avec l’autre. La pièce s’intitulera « L’Ile Keller ». Les deux créatrices ont elles deux, besoin de faits, de rencontres, de situations, de s’ancrer sur place pour y découvrir l’âme du territoire. Une grande importance à la recherche documentaire est donnée, une démarche d’écoute de l’espace et de ses habitants est primordiale pour Alice et Liz.

Les mots et le dessin sont deux formes d’écriture pour découvrir autrement le territoire, s’adapter à son rythme et y créer un spectacle. L’idée est d’explorer le potentiel d’un lieu, de retranscrire une approche personnelle face au territoire, aux personnes et aux espèces qui y vivent. 

Travailler à deux sur ce projet d’écriture scénographique et théâtrale sera un moyen d’échanger, de croiser nos regards et nos connaissances afin de créer un spectacle riche. L’ensemble du décor pourra être miniaturisé et prendra corps sous la forme d’un livre animé, illustré. »

bibliographie

LACHARME Alice

OUVRAGES

1. Dans le domaine du projet : Théâtre

Baobabs, non édité, écrit en 2008, joué en 2009 au Carré 30 (Lyon 1er)

Divine Furie, non édité, 2014

Envol 2616 vers demain, non édité, 2016, joué en 2016 au Centre d’art de Meudon (92)

PUBLICATIONS EN REVUES (sélection)

2. Dans d’autres domaines : Nouvelles

« L’éclat de verre », L’Imparfaite, n°1, mai 2010