Salon

jeudi 23 août vers 14 h 00.

Projection du Film Les Sentinelles de l’amer, commenté par Louis Cozan. Au salon. gratuit

Ils surveillaient la navigation maritime, et bichonnaient comme personne leur outil de travail : une lumière sur la mer indispensable aux marins, un guide immobile et serein face aux éléments déchaînés. Les gardiens de phare ont disparu, pas leur histoire !

Louis Cozan se souvient : son grand-père avait été le premier à allumer le phare de Kéréon, en mer d’Iroise, à l’automne 1916. Mais aujourd’hui, plus aucun gardien ne veille sur  Kéréon, ni sur la lumière des autres phares. Le métier n’existe plus, les hommes qui vivaient dans des tours en pleine mer ont été remplacés par les ordinateurs.

Dans l’avenir, nos petits-enfants nous croiront-ils quand on leur racontera qu’un jour, des hommes vivaient dans des tours en pleine mer ? Louis Cozan aimerait que l’on remette du vivant dans les tours pour qu’elles retrouvent leurs âmes.

– Littoral/ France 3 Bretagne/ Aligal – Laurie-Anne Courson