2016 : David Fauquemberg

La résidence Ouessant 2016 reçoit à partir du mois d'août et ce pour 6 mois, l'écrivain David Fauquemberg pur un projet d'écriture liée au monde Océanien. Dès le salon du livre (17 - 20 août), des rencontres publiques sont organisées pour découvrir ses livres et son projet d'écriture.

le site de l'écrivain : http://davidfauquemberg.com/

rendez-vous jeudi 18 août 11 h  : rencontre sémaphor'ile avec David Fauquemberg (salon du livre Ouessant)

R


Né en 1973, David Fauquemberg vit dans le Cotentin. Etudes de philosophie, il enseigne brièvement avant de prendre la tangente. Années de voyage – Cuba, Patagonie, Laponie, Andalousie, Californie, Europe de l’est, Atlantique à la voile... Il séjourne deux ans en Australie ; un long périple dans l’ouest de l’île-continent lui inspirera son premier roman, Nullarbor.
De retour en France, il sera, entre autres, critique de théâtre, auteur de guides chez Dakota et Gallimard (Cuba, Argentine, Andalousie, Barcelone, Paris, New York dans la collection « Géoguide »). Ecrivain et traducteur, notamment du prix Nobel sud-africain Nadine Gordimer (Vivre à présent, chez Grasset), de R.L. Stevenson (Le Club des suicidaires, chez Arthaud), de l’Ecossais James Meek (Un acte d’amour, Nous commençons notre descente et Le coeur par effraction chez Métailié), des Américains Willy Vlautin (Motel Life et Plein Nord, chez Albin Michel, coll. « Terres d’Amérique ») et T.J. English (Nocturne à la Havane et La cité sauvage aux éditions de la Table Ronde), des Canadiens Robert Hunter (Les Combattants de l’Arc-en-Ciel, chez Gallmeister) et Annabel Lyon (Le Juste milieu et Aristote, mon père aux éditions de la Table Ronde), il est également reporter pour les revues XXI, Long cours et Géo. Depuis 2010, il est membre du jury du Prix Nicolas-Bouvier. Nullarbor (Hoëbeke, 2007 ; Folio, 2009), récit d'une errance dans le grand Ouest australien, a obtenu le prix Nicolas-Bouvier 2007. Mal tiempo (Fayard, 2009 ; 10/18, 2011) a obtenu le prix Millepages 2009. le Prix des Hebdos en région 2010 et le Prix de la Ville de Caen 2010. Traduction italienne chez Keller Editore (Février 2012). Son troisième roman, Manuel El Negro est sorti chez Fayard en août 2013, et en édition de poche chez 10/18 en février 2015. Traduction italienne à paraître chez Keller Editore.